Des salariés de Delphi devraient être reclassés à Blois

Site de Delphi à La Rochelle / © F3 Poitou-Charentes
Site de Delphi à La Rochelle / © F3 Poitou-Charentes

L’équipementier automobile américain Delphi a annoncé son intention de fermer, fin 2016, son usine de La Rochelle (Charente-Maritime). La direction prévoit de reclasser une partie des 330 salariés, sur le site de Blois, dans le Loir-et-Cher. 

Par D.Cros avec AFP

Le site de la Rochelle devrait fermer fin 2016. C’est ce qu’a annoncé l’équipementier automobile américain Delphi, ce lundi, en Comité central d’entreprise. A terme, cette fermeture entraînera la suppression de 330 emplois.

L’officialisation de cette fermeture devrait intervenir le 13 mai et un premier plan de sauvegarde de l’emploi prévoit une centaine de départs dès la fin 2015. Les autres suppressions de postes surviendront au fil de l’année 2016.

Selon nos confrères de l’AFP, suite à cette annonce, les salariés de l’usine, qui fabrique des composants pour les moteurs diesel, ont entamé un mouvement de grève.

La direction prévoit de reclasser des salariés sur l’autre site français du groupe international, à Blois, où quelques machines vont être transférées en décembre 2015.

De source syndicale, l’essentiel de l’activité industrielle du site rochelais de Delphi, qui appartient à un fond de pension américain, devrait être délocalisée dans des pays à bas coûts.

Sur le même sujet

Les + Lus