Centre-Val de Loire : dans les champs ou les jardins, attention au datura, une plante hautement toxique

Ne surtout pas se fier à ses jolies fleurs blanches : le datura, une plante de la famille des solanacées, peut vous mener tout droit à l'hôpital. Mieux vaut s'en débarrasser rapidement, surtout avant qu'il ne monte en graine, mais en prenant toutes les précautions nécessaires.

Datura stramonium, de jolies fleurs dans une peau de vache?
Datura stramonium, de jolies fleurs dans une peau de vache? © F. Hecker / Maxppp

"Datura, attention danger !" : sous ce titre, la Chambre d'Agriculture du Loir-et-Cher vient de publier un communiqué présentant les risques de la présence de cette plante, et la façon de s'en débarrasser.

"On s'est rendu compte que bien des gens ignorent ce qu'est le datura et ne connaissent pas sa dangerosité, explique Cécile Grosseuvres, chargée de communication. Il s'agit bien sûr d'alerter les agriculteurs sur les risques encourus lors de la récolte de leurs cultures ou avec leurs animaux. Mais aussi toutes les personnes, et a fortiori les enfants, qui peuvent être amenés à manipuler cette plante sans en connaître la toxicité."

Une plante utilisée lors des rituels chamaniques

Originaire d'Amérique centrale (Mexique, sud-ouest des Etats-Unis), le datura est aujourd'hui répandu dans toute la France et tend à proliférer. Cette plante annuelle de la famille des solanacées peut atteindre deux mètres de haut et se retrouve un peu partout, zones cultivées ou terrains vagues, bords de routes ou jardins de particuliers.

Ses jolies fleurs blanches en forme d'entonnoir s'épanouissent du mois de juin jusqu'aux premières gelées. Elles produisent des fruits portant des épines qui renferment les graines.

Le fruit du datura est une capsule portant de grosses épines
Le fruit du datura est une capsule portant de grosses épines © Cameraboticana / Maxppp

Les propriétés psychotropes du datura sont connues depuis très longtemps. Utilisées dans certaines traditions chamaniques comme un hallucinogène, toutes les parties de la plante sont très toxiques, voire mortelles en cas de surdose. Le datura contient de puissants alcaloïdes qui provoquent des troubles sévères, tachycardie ou hypertension artérielle, par exemple.

Le datura contient des alcaloïdes tropaniques qui, même en faible quantité, provoquent une intoxication pouvant être mortelle. (...) Face à sa dangerosité pour l'homme et l'animal, un classement en espèce nuisible invasive serait bénéfique, tout comme la mise en place d'un plan d'actions, de prévention et de lutte adapté

Arnaud Bessé, Président de la Chambre d'Agriculture du Loir-et-Cher

 

Dans mon jardin ou dans mon champs, comment me débarrasser du datura ?

En attendant, mieux vaut essayer de s'en débarrasser, mais en prenant toutes les précautions qui s'imposent. Voici les conseils donnés par la Chambre d'Agriculture 41 aux particuliers :

© Chambre d'Agriculture Loir-et-Cher

Une autre série de conseils plus spécifiques a également été publiée à l'intention des agriculteurs.

© Chambre d'Agriculture Loir-et-Cher

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
region centre-val de loire agriculture jardinage jardins nature environnement santé