• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Centre-Val de Loire : un chef d’entreprise sur quatre est une femme

De plus en plus de femmes occupent des postes à responsabilité même si la parité n'est pas encore respectée. / © Pixabay
De plus en plus de femmes occupent des postes à responsabilité même si la parité n'est pas encore respectée. / © Pixabay

Entreprendre quand on est une femme, ce n'est pas toujours facile. En Centre-Val de Loire, une étude de l’INSEE observe une lente féminisation à la tête des entreprises. Mais peut mieux faire...

Par Isabelle Racine

En Centre-Val de Loire, un actif sur deux est une femme (chiffres INSEE 2015). Les femmes ont toutefois toujours des difficultés à rejoindre le haut de la hiérarchie. 16 700 femmes dirigent une entreprise dans notre région, cela représente un chef d'entreprise sur quatre. Elles exercent essentiellement dans quatre secteurs : l’agriculture (29%), le commerce (20%), les services (20%) et l’hébergement-restauration (12%).
 
© INSEE
© INSEE


La différence d’accès entre hommes et femmes aux postes d’encadrement et de direction dénote une inégalité dans les parcours professionnel surtout avant l'âge de 30 ans. Pourtant la présence des femmes à la tête des entreprises a légèrement progressé depuis 2010, notamment dans des secteurs où elles sont moins nombreuses comme l’industrie ou la construction.

Les femmes créent plus d’entreprises que les hommes. Pour autant, ce n’est pas suffisant pour faire évoluer de façon notable les taux de féminisation.
 

Une lente féminisation à la tête des entreprises

La part des femmes à la tête des entreprises a légèrement progressé dans la région par rapport à 2010 (+0.2 point) notamment dans les secteurs comme l’industrie ou la construction où elles sont moins nombreuses.
 
© INSEE
© INSEE
 

Les freins à l’entreprenariat au féminin :

Dès le plus jeune âge, on assigne aux femmes des rôles « dit masculins / féminins ». Le poids des stéréotypes empêche les femmes d’investir des métiers où les tensions de recrutement sont repérées. C’est le cas du bâtiment, de l’industrie et du commerce.
Nadia Bensrhayar, directrice régionale aux Droits des femmes et de l’égalité.
 

Femmes et hommes cadres : un décrochage aux âges de la maternité :
 

© INSEE
© INSEE
 

Une opportunité pour les femmes 

Près de 30 % des 66 700 chefs d’entreprise ont 55 ans et plus. D’ici 10 ans, ils prendront leur retraite. Un quart des entreprises sera donc à reprendre. Ces renouvellements pourraient représenter une opportunité pour les femmes.
 
 

Quelques chiffres

16 700 cheffes d’entreprise en Centre-Val de Loire : 9 200 gérantes majoritaire et 7 500 entrepreneures individuelles. La moitié d’entre elles a moins de 49 ans.

Dans 4 secteurs :

► agriculture, sylviculture et pêche
► commerce
► hébergement et restauration
► activités de service
 

Sur le même sujet

Pourquoi un terminal Pôle Emploi à Artenay ?

Les + Lus