4 000 participants pour la randonnée Bourges-Sancerre après deux années d'absence

70ème édition de la mythique randonnée pédestre entre Bourges et Sancerre : 56 kilomètres de nuit entre la cathédrale de Bourges et le piton de Sancerre. Au total, près de 4 000 participants.

C’est une randonnée que les amateurs de marche affectionnent : la célèbre Bourges-Sancerre, une marche entre les deux villes. 56 kilomètres à parcourir dans la nuit puisque le départ a été donné pour 1600 courageux à minuit au pied de la cathédrale de Bourges.

Les premiers, des sportifs très aguerris qui s’entraînent pour les trails, sont arrivés vers 7h ce dimanche matin. La plupart sont arrivés entre 8h et 9h et les derniers attendus vers 13h. Deux autres parcours moins longs étaient également proposés : 29 kilomètres entre Morogues et Sancerre et un circuit d'un peu plus de 16 kilomètres autour de Sancerre.

À l'arrivée, les concurrents marcheurs ont droit à un petit verre de Sancerre bien apprécié de ce randonneur qui a fait le parcours Morogues-Sancerre en cinq heures et trente minutes : "quand on arrive vers la Tour de Vesvre, on commence à voir les collines du Sancerrois... c'est magnifique".

durée de la vidéo : 00h00mn16s
La randonnée Bouges Sancerre, 70ème édition. Départ à minuit au pied la cathédrale ©Mohamed Errami France Télévisions

Au total 4 000 participants

Au total près de 4 000 participants venus de 70 départements et même de l’étranger : des belges ont pris le départ de la marche. Les organisateurs se disent très satisfaits de la participation, eux qui craignaient que les marcheurs ne soient pas au rendez-vous après deux années d’interruption dues à la crise sanitaire. 160 bénévoles ont assuré le balisage et les ravitaillements de cette 70ème édition.

Un grand nombre de participants terminent cette "mythique" marche ravis de l'expérience. Il y a les habitués : "c'est toujours royal, il faut le faire une fois pour voir ce que c'est !". L'organisation est saluée par tous : "c'est parfait, comme d'habitude... Une superbe organisation, une belle ambiance, très conviviale."

Pour Geoffrey qui travaille Bourges mais il n'y habite pas, cette édition était une première :

Ca a été dur les 10 derniers kilomètres. Comme on voulait passer sous la barre des 10 heures, on a accéléré les 2 derniers kilomètres et du coup, il n'y avait plus de douleur. C'était bien, c'était beau.

Geoffrey, première participation

Pour Nathalie, venue marcher entre Bourges et Sancerre pour la troisième fois : "c'est une "super aventure mais il faut bien se préparer". Elle nous a confié que marcher la nuit lui donne d'autres sensations :

C'est une autre dimension. La nuit, le temps ne passe pas de la même manière. Il faut vraiment essayer. Ca n'a rien à voir avec une randonnée en journée car la nuit, on noue des relations avec les gens qui marchent autour de nous plus facilement qu'en journée. Il faut le faire au moins une fois.

Nathalie, 3ème participation

Nous laisserons à Michel, âgé de 65 ans, le mot de la fin : il obtient avec fierté son 5ème coup de tampon pour sa 5ème participation : "je suis très satisfait d'être allé au bout en un peu plus de 10 heures alors que je pensais en mettre 11 !" .

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité