• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Bourges : 54 pêcheurs venus de toute la France pour disputer le championnat national de pêche à coup

Le championnat de France de pêche à coup avait lieu le week-end des 11 et 12 août au lac du Val-d'Auron, à Bourges. / © France 3 Centre-Val de Loire
Le championnat de France de pêche à coup avait lieu le week-end des 11 et 12 août au lac du Val-d'Auron, à Bourges. / © France 3 Centre-Val de Loire

54 pêcheurs venus des quatre coins de France étaient réunis ce week-end au lac du Val-d'Auron à Bourges pour le championnat de France masters et vétéran. Une compétition méconnue qui pourtant a son règlement et ses rivalités entre les pêcheurs.

Par France 3 Centre-Val de Loire

Interdiction de s'endormir à côté de sa canne à pêche pour espérer devenir champion de France ! Venues de toute la France, 54 pêcheurs étaient réunis le week-end du 11 au 12 août pour disputer le championnat de France de pêche à coup au lac du Val d'Auron, à Bourges, dans le Cher.

Au programme, 4 heures de compétition, de 14h à 18h, durant lesquelles, en moyenne, chaque pêcheur a sorti de l'eau 200 poissons. Essentiellement des poissons chat, des brèmes et des gardons, qui ont été relâchés à la fin de l'épreuve.

Mais à l'issu du concours, ce n'est pas celui qui a pêché le poisson le plus grand ou le plus de poissons. Non. Il s'agit du pêcheur qui a terminé avec la bourriche la plus lourde. Et à ce jeu, c'est Roger Bordonne (Masters), avec 16,315 kg et Jean-Pierre Misseri (Vétérans), avec 12,033 kg, qui ont été les plus forts.

Pour y parvenir, ils se sont munis d'un matériel de professionnel : canne principale, canne secondaire, poste de pêche, appâts... une panoplie pour laquelle il faut débourser en moyenne 5000 euros.

Mais le succès n'est pas qu'une question de compte en banque, il tient également à la forme physique et à la concentration."On pratique la pêche toutes les semaines, c'est un exercice que l'on répète. On adopte une position confortable sur des sièges à bonne hauteur. On développe des automatismes", explique Patrick Ricard, pêcheur professionnel du Cher et 18e au classement Masters cette année.
 

L'importance du coach

Durant le concours, si le pêcheur professionnel est seul avec sa canne à pêche face aux poissons, il peut néanmoins compter sur le soutien sans faille de son entraîneur.

"Au niveau du  matériel au départ. Puis, durant la pêche, je lui apporte une aide psychologique. Par exemple, je le réorienter quand je vois qu'il est un peu à la rue", témoigne Antoine Gillet, coach et pêcheur professionnel, assis sous son parasol, le regard attentif sur la prestation de son sportif.
 
Les pêcheurs professionnels sont entourés d'un coach / © France 3 Centre-Val de Loire
Les pêcheurs professionnels sont entourés d'un coach / © France 3 Centre-Val de Loire
 

La pêche, une religion en Centre-Val de Loire

Institution dans la région Centre-Val de Loire, c'est la deuxième fois que la pêche est mise à l'honneur à l'échelle nationale dans le département du Cher en accueillant le championnat de France au lac du Val-d'Auron. 

Alain Cornac, président des pêcheurs sportifs de Bourges, s'en félicite. "On a une soixantaine de licenciés qui répondent présents à chaque grand évènement se tenant sur notre territoire. C'est une grande fierté, car une compétition sportive sans passionnés pour aider et soutenir, c'est tout simplement impossible".

Résultats complets :
Résultats du championnat de France Masters / © FFPS
Résultats du championnat de France Masters / © FFPS
 
Résultats du championnat de France Véterans / © FFPS
Résultats du championnat de France Véterans / © FFPS



 

Sur le même sujet

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus