Saint-Satur (Cher) : une enquête ouverte après la mort suspecte d'un homme d'une cinquantaine d'années

La maison a été mise sous scellés après le décès d'Eric Galopin. / © France Télévisions
La maison a été mise sous scellés après le décès d'Eric Galopin. / © France Télévisions

Le corps d'Eric Galopin a été découvert le 21 février au matin dans une maison de Saint-Satur, dans le Cher. A proximité du corps, des traces de sang. Le parquet de Bourges a ouvert une enquête pour en savoir plus sur ce décès, jugé suspect.  

Par France 3 Centre-Val de Loire

La maison a été placée mise sous scellés le temps de l'enquête. Le corps d'un homme d'une cinquantaine d'années a été retrouvé le 21 février rue Hilaire-Amargat au matin, à Saint-Satur dans le Cher. A proximité du corps, des traces de sang ont été relevées.
 

Le parquet de Bourges a ouvert une enquête pour tenter de déterminer précisément les raisons de cette mort, jugée suspecte. Une autopsie sera réalisée en début de semaine prochaine. 

Eric Galopin était un ancien employé municipal à la retraite. Divorcé, il vivait seul. Le jeudi 20 février au soir, il s'était visiblement rendu à une fête dans la maison d'un ami, maison dans laquelle il a été retrouvé mort. 
 

La stupeur dans le village 

Eric Galopin était bien connu à Saint-Satur. "C'était un enfant du pays, avec son chapeau en cuir noir, on le reconnaissait. Sa famille est dans le coin depuis des générations," réagit le maire de la commune, Patrick Timmerman.

Au micro de France 3 Centre-Val de Loire, les habitants se disent stupéfaits de la mort de l'ancien employé municipal. 

"Ca m'a fait drôle d'apprendre son décès, j'ai été très surpris", témoigne un voisin. "Surtout qu'on ne sait pas encore comment tout ça est arrivé."

"Il faisait partie de ma bande de copains quand j'étais jeune", ajoute une habitante. "On faisait souvent des soirées : c'était quelqu'un de très jovial et que j'estimais beaucoup."

 

Sur le même sujet

Les + Lus