Cher : le projet de stockage des déchets nucléaires à Belleville-sur-Loire abandonné

Deux ans après les premières révélations, EDF a finalement renoncé à entreposer ses déchets nucléaires sur le site de Belleville-sur-Loire, dans le Cher. Elus locaux et habitants s'étaient fortement mobilisés.

La piscine de stockage des déchets nucléaires de La Hague - Photo d'illustration
La piscine de stockage des déchets nucléaires de La Hague - Photo d'illustration © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN
"La région Centre-Val de Loire n’a pas vocation à devenir la poubelle nucléaire de la France" tonnait le président de la région Centre-Val de Loire, François Bonneau, en février 2018. Il y a deux ans, le site spécialisé Reporterre révélait les intentions d'EDF de construire dans cette ville du Cher une nouvelle piscine de stockage des déchets nucléaires. 
 
Le projet avait provoqué un tollé de la part des responsables régionaux, locaux, et des riverains. Une quinzaine d'associations s'étaients fédérées pour fonder la coordination "Piscine nucléaire stop" et mettre la pression sur les décideurs. "Alors que notre région, classée au patrimoine mondial de l'Unesco, est reconnue pour son exceptionnelle nature, et qu'elle porte déjà l'effort le plus important de France avec 4 centrales nucléaires implantées sur son territoire, il était inconvevable d'accepter un tel projet" écrit François Bonneau. 
 
EDF doit présenter à la fin de l'année son projet 2020 pour soulager le site de stockage des déchets nucléaires de la Hague, qui arrive à saturation. Mais le président de région a été en mesure d'annoncer, ce 29 juin, que la région Centre-Val de Loire ne sera pas concernée par l'implantation d'une piscine de stockage. "C'est une très belle victoire, pour nos habitants et notre territoire" a réagi François Bonneau, qui salue "le combat des associations, des habitants et des élus locaux".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nucléaire environnement société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter