Cet article date de plus de 5 ans

Décharge de Saint-Palais : des riverains à bout de soufre

Depuis deux ans et malgré les travaux effectués par Véolia, des gaz s'échappent toujours du site d'enfouissement de Saint Palais (Cher). Cet été, deux signalements ont été faits auprès des autorités. Aujourd'hui, l'Etat demande à l'exploitant de trouver des solutions rapidement.
Les riverains de la décharge de Saint Palais sont inquiets. Du sulfure d'hydrogène continue de s'échapper du site d'enfouissement. Et ce malgré les nombreux travaux réalisés par Véolia courant 2015. 

La préfecture du Cher suit le dossier avec assiduité. Le 1er juillet dernier, elle a pris un arrêté de mise en demeure pour que Véolia règle la situation dans un délai de trois mois. 

Du côté de Véolia, la direction déplore ces nouvelles fuites. Les travaux de couverture des alvéoles incriminées ont déjà commencé. Mais d'autres chantiers se dessinent : réussir à réaliser des dégazages plus importants et plus rapidement et lancer une cartographie des fuites. 

L'Agence régionale de santé vient d'effectuer une campagne de mesures en juillet et devrait la renouveler début septembre. Car pour le moment, même si le gaz H2S a bien été détecté, on ne connaît pas précisément sa concentration. 

►video : reportage à Saint Palais
Intervenants : Thierry Bergeron Direction départemental de la protection des populations et Bernard Ozon  Maire de Saint-Palais
durée de la vidéo: 01 min 46
Décharge de Saint-Palais : des riverains à bout de soufre ©France 3


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société