Formation des militaires pour intervenir après des catastrophes naturelles

C'est un lieu unique en son genre qui forme les militaires et les pompiers. Le Centre d'Entraînement de Sancoins dans le Cher accueille, cette semaine, la sécurité civile de Nogent-le-Rotrou. 200 militaires s'entraînent sur 9 sites différents. 

Les militaires sont régulièrement envoyés sur d'importantes catastrophes naturelles.  Le Centre d'Entraînement de Sancoins dans le Cher accueille, cette semaine, la sécurité civile de Nogent-le-Rotrou. 

Ce mercredi matin, une première équipe a porté secours, en exercice, à une personne bloquée sous une plaque de béton. Les sauveteurs ont découpé la plaque en petits morceaux et dégagé le blessé. Pendant ce temps, une autre équipe s'est affairée dans une maison à la recherche de personnes coincées sous les décombres.

Au total, 200 militaires s'entraînent sur neuf sites différents à percer, à déblayer et à progresser dans des ruines. Ces méthodes sont utilisées dans le monde entier et certifiées par l'ONU

Ces hommes sont souvent déployés, à l'étranger, sur des zones de catastrophe naturelle. L’organisation de Pompier Urgence Internationale est intervenue lors du séisme au Népal, le 25 avril 2015, qui a fait 8 700 victimes. Et l'UIISC1 a de son côté participé au sauvetage, après le séisme suivi d'un tsunami au Japon, en mars 2011.  

► Reportage d'Éloïse Bruzat et Anne-Claire Huet

C'est un lieu unique en son genre qui forme les militaires et les pompiers. Le Centre d'Entraînement de Sancoins dans le Cher accueille, cette semaine, la sécurité civile de Nogent-le-Rotrou. 200 militaires s'entraînent sur 9 sites différents. ©France 3 Centre-Val de Loire



L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Centre-Val de Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité