Près de Bourges : découvrez un garage associatif et solidaire dans notre série “Suivez l'Idée”

© Tandem Image / France Télévisions
© Tandem Image / France Télévisions

Le Garage associatif solidaire du Cher a pour but la réinsertion professionnelle : les mécanos sont formés au métier. Mais le garage va plus loin en proposant des services (réparation, vente etc) à petits prix pour des usagers en difficultés sociales. Ainsi, la boucle de la solidarité est "bouclée".

Par M. Roy et C. Mette

Bruno Recoussines a récemment retrouvé une activité professionnelle. Seul problème, son lieu de travail est à 30 kilomètres de son domicile, or Bruno Recoussines n’a pas de véhicule :

Je viens de commencer ce boulot. Au début, j’ai demandé à mon entourage et à des connaissances de me dépanner pour les trajets, mais c’est vite devenu galère.

L’homme a pourtant trouvé une solution : le service de location solidaire du GAS 18 Mobilités, le Garage associatif solidaire du Cher à Baugy.

J’ai entendu parler de cette solution d’abord par le bouche à oreille, puis par les services sociaux,

indique l’intéressé.

Nadine Royère, Directrice de GAS 18 Mobilités, nous explique le concept :

Le service de location solidaire a été développé il y a un an et demi :

Le garage donne une solution technique de mobilité, car pouvoir faire réparer sa voiture, c’est pouvoir bouger. Et pouvoir bouger, c’est aussi posséder une voiture. Or il y a des gens qui ont le permis mais pas de véhicule, donc, le GAS 18 Mobilités en est venu à non seulement vendre des voitures d’occasion à petits prix, mais aussi à mettre en place un système de location solidaire,

explique Nadine Royère.
Comme les autres prestations du garage, la location est accessible si l’usager est envoyé par un travailleur social ou une structure d’insertion professionnelle. Deux forfaits sont possibles, l’hebdomadaire, à 40 euros, et le mensuel, à 150 euros.

Au début nous n’avions qu’une voiture dédiée à ce service, mais la location a rencontré un certain succès et nous avons agrandi le parc automobile. Bientôt, nous aurons neuf véhicules à proposer.

Pour Sébastian Ramanana Rivo, encadrant technique d’action et d’insertion par l’économie, l’aspect rural est un véritable frein pour trouver ou retrouver un emploi :

Les moyens de transports proposés actuellement ne suffisent pas par rapport au besoin des usagers. Le GAS 18 Mobilités apporte une petite solution dans une grande problématique.

Ce que confirme Bruno Recoussines :

C’était trop compliqué de prendre les transports en commun pour aller travailler. Je suis poissonnier et mes horaires sont variables, donc ce système de location me donne un véritable coup de pouce pour bien commencer ce boulot.



 

Le saviez-vous ?

 Le GAS 18 Mobilités possède aussi un service de déplacement à la demande depuis l’été 2018. Le principe est de récupérer les personnes en ayant le besoin à un point de rendez-vous pour se rendre sur le lieu d’une activité ayant un rapport avec le travail (stage, activité professionnelle, formation, rendez-vous pôle emploi…).

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus