Coronavirus : l'Agence régionale de santé du Centre-Val de Loire lance un appel aux professionnels volontaires

Publié le Mis à jour le
Écrit par Bertrand Mallen .

L’ARS Centre-Val de Loire a mis en place une plateforme numérique afin de mettre en relation les professionnels volontaires et les établissements de santé et médico-sociaux qui ont des besoins en renforts en période de gestion de crise Covid-19.

Alors que l'épidémie continue à s'aggraver, avec près de 25 000 cas recensés au 25 mars 2020 dont 561 en Centre-Val de Loire, l'Agence régional de santé (ARS) a lancé le 26 mars un "appel à la mobilisation" et à "l'engagement volontaire". Le pic de l'épidémie, selon les scientifiques, pourrait toucher la France dès le mois d'avril 2020.

Dès aujourd’hui, toute personne travaillant ou ayant travaillé dans le domaine de la santé peut s’inscrire pour venir en soutien des équipes en première ligne. Grâce à l’application mobile Medgo, les établissements de santé et médico-sociaux peuvent exprimer leurs besoins et avoir accès à la liste des professionnels volontaires, pour les mobiliser en renfort.


Concrètement, ça se passe comment ?

Chaque établissement de santé ou médico-social doit créer un compte et préciser ses besoins urgents en professionnels. De leur côté, les professionnels volontaires se rendent sur la plateforme de l'opération Renfort-Covid, téléchargent l’application Medgo et renseignent leur métier, leur disponibilité et leur zone géographique d’intervention souhaitée, pour proposer leurs services aux établissements.

Lorsqu'un établiseement de santé exprimera un besoin de renfort, les professionnels inscrits et disponibles dans la zone géographique recevront une notification.
 

Qui peut s'inscrire ?

Face à la pénurie de personnel et à l'épuisement des soignants, les établissements de santé recherchent plusieurs sortes de profils. Les professionnels particulièrement recherchés sont évidemment les médecins, mais aussi les infirmiers, les infirmiers anesthésistes diplômés d’Etat (IADE) et de bloc opératoire (IBODE), les aides-soignants et les ASH (agents de service hospitalier).

Néanmoins, pour faire face aux besoins de renforts, "tout professionnel travaillant ou ayant travaillé dans le système de santé est invité à s’inscrire", ajoute l'ARS, qui précise que "toute candidature sera portée à la connaissance des établissements nécessitant un renfort".
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité