• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Energies renouvelables : la région se prépare

éoliennes Maxppp / © IP3 PRESS/MAXPPP
éoliennes Maxppp / © IP3 PRESS/MAXPPP

En 2017, le réseau de transport de l'éléctricité (RTE)  anticipe le développement des énergies renouvelables en mariant numérique et éléctrique. Avec 36 millions d’euros investis cette année et 286 millions d’euros prévus sur les 5 prochaines années.

Par mt

La France s’est donné comme objectif de produire 23% de sa consommation d’énergie, à partir d’énergies renouvelables en 2020, et 40 pour cent en 2030.  En région Centre-Val-de-Loire, l’éolien terrestre a été retenu comme mode prioritaire de développement, avec un objectif de 19 000 MW, ce qui correspond  à environ 8 000 éoliennes.

Même si la région reste dominée par le nucléaire, le parc éolien est en augmentation de 11% et  l'énergie solaire de 9 pour cent. RTE, c'est un peu le réseau d'autoroutes qui permet d'acheminer l'électricité aux différents opérateurs.  Ce qui est important pour sa déléguée pour l'Ouest, Carole Pitou-Agudo, c'est l'anticipation.

Accueillir plus d'énérgies renouvelables


"Avec le réseau, on peut tout faire, l'objectif est clair : être au rendez-vous pour acheminer l'électricité et garantir l'équilibre entre production et consommation." Notre région a été une des premières en France à expérimenter l'an passé une technologie innovante, le DLR (Dynamic Line Rating) au nord ouest de Bourges dans le Cher. 

Pour chacune des lignes, normalement RTE fait des moyennes de consommations annuelles. Or, grâce à ce capteur prototype, le réseau pourra réactualiser en temps réel et calculera ainsi en permanence la capacité de transit. Ce mariage entre numérique et électricité fera gagner 30 pour cent en plus de capacité d'accueil d'énergie renouvelable.

La région centre-Val-de-Loire consomme plus d'éléctricité que le reste de la France


Le rapport de RTE souligne aussi qu'en  2017, la consommation des particuliers et des professionnels (la grande industrie) a progressé de 4 pour cent et 3 pour cent. C'est au-dessus des moyennes nationales.

Les nouvelles habitudes des consommateurs avec des appareils en veille, peuvent être une des raisons. Les objectifs régionaux concernant le développement des énergies renouvelables ont été fixés par les schémas régionaux climat, air et énergie. Selon la déléguée pour l'Ouest, Carole Pitou-Agudo, "il faut aussi une volonté politique. À fin 2017, la région Centre-Val de Loire a atteint 70% de ses objectifs", mais "il faut rester prudent,  pour les 30 pour cent, qui restent à atteindre d'ici 2020. Une dynamique a été impulsée, nous a RTE, on fait en sorte que toutes ces energies puissent être transportées. Le réseau ne doit pas être un frein."

Dans la région, l’équipement des plaines de la Beauce se poursuit, mais beaucoup de projets d’installation d’éoliennes peinent à s'implanter, comme par exemple à Lorcy dans le Loiret, ou encore les projets éoliens du boischaut dans le Cher et ceux d'Ermenonville-la-Grande dans l'Eure-et-Loir.

Sur le même sujet

Maltraitance animale : l'ours Mischa soigné en urgence au refuge de

Les + Lus