Violences conjugales, parentalité, l’association Le Bercail à Chartres récompensée pour son action

Publié le Mis à jour le

Les tournées du bus du « Bercail » vont se poursuivre en Eure-et-Loir. Depuis 2019, l’association sillonne le département d’Eure-et-Loir pour échanger avec les habitants sur la parentalité et prévenir des violences conjugales. Une aide de 10 000 euros vient de lui être attribuée.

L’association le Bercail est un centre d’hébergement d’urgence à Chartres qui vient en aide aux femmes en difficulté ou victimes de violences. En 2019, la structure, affiliée aux Apprentis d’Auteuil,  s'est équipée d’un camping-car. A son bord, une éducatrice, une conseillère conjugale parfois une infirmière, qui vont à la rencontre des habitants des communes rurales d’Eure-et-Loir. Brou, Nogent-le-Rotrou, Anet, La Loupe, Brézolles sont sur la tournée. Une socio-esthéticienne fait également partie de l’équipe.

La tournée du "Bercail nomade" au plus près des gens

Le "Bercail  nomade" s’arrête sur les places de marché, à proximité des établissements scolaires. La tournée fait également des haltes dans les quartiers prioritaires de Chartres. Une fois sur place, le premier contact se noue autour d’un café ou d’un jus d’orange. « Nous échangeons avec les femmes que nous rencontrons sur des problématiques liées à la natalité, l’allaitement, le sommeil, sur le développement de l’enfant » explique la directrice du Bercail Ingrid Barthe. Les discussions en appelant d’autres, les femmes peuvent parler de la façon dont elles vivent leur parentalité. «  C’est une façon de rompre l’isolement et de prévenir d’éventuelles violences conjugales » ajoute Ingrid Barthe.     


Une enveloppe de 10 000 euros vient d’être attribuée à l’association par le ministère chargé de l’Égalité entre les femmes et les hommes. " Cette aide va nous aider à poursuivre notre action " se félicite I.Barthe.