Le corps d'une femme découvert sur un parking de Chartres, l'hypothèse du meurtre n'est pas écartée

Le parquet de Chartres a communiqué ce mardi 28 mars les résultats de l'autopsie du corps de la femme découverte sans vie dans un regard technique du parking du parc des expositions dimanche. Les expertises constatent la présence d'une plaie importante à la gorge.

Les premiers résultats de l'autopsie du corps d'une femme découvert dimanche sur le parking du parc des expositions de Chartres, n'ont pas permis d'écarter la piste de l'homicide. C'est ce qui ressort du communiqué envoyé ce mardi 28 mars par le parquet de Chartres.

"La cause de la mort est une plaie à la gorge dont l'origine pourrait être compatible avec une arme blanche ou le bout de verre retrouvé dans la main de la défunte", explique le procureur Frédéric Chevallier dans le communiqué. L'autopsie n'a mis en évidence "aucun signe en faveur de la commission de faits de nature sexuelle", ni de "lésion de défense", poursuit-il. 

Des conclusions encore provisoires

Les conclusions du médecin légiste de l'Institut médico-légal de Garches (Hauts-de-Seine) "demeurent provisoires, dans l'attente d'indispensables analyses complémentaires de prélèvements", ajoute, prudent, le parquet. L'enquête pour homicide volontaire, confiée au commissariat de Chartres et à la police judiciaire d'Orléans, se poursuit "sans qu'aucune piste ne soit ni privilégiée ni abandonnée".

Dimanche 26 mars, dans l'après-midi, un technicien du parc des expositions de Chartres avait retrouvé le corps de cette femme, non identifiée et âgée de 30 à 45 ans, "recroquevillée" dans un regard technique du parking. 

Avec AFP.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Centre-Val de Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité