Municipales 2020 : à Chartres, la candidate écologiste Chantal Vinet conteste le résultat du vote

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yacha Hajzler
Chantal Vinet, la candidate écologiste de Chartres, au micro de France 3.
Chantal Vinet, la candidate écologiste de Chartres, au micro de France 3. © Didier Le Pape / France Televisions

Selon la candidate arrivée deuxième, Jean-Pierre Gorges aurait dû se confronter à un second tour. Elle annonce la constitution d'un dossier. 

"Notre score dépasse celui des européennes, c'est vrai que c'est très encourageant. Mais dans les circonstances actuelles, on ne peut pas se contenter de se dire : "Ah !  Nous avons un beau score !" Non. Il fallait l'emporter." Arrivée deuxième des élections municipales à Chartres, la candidate écologiste Chantal Vinet porte désormais un discours très ferme. 

La candidate a en effet décidé de contester le résultat du scrutin estimant que le maire sortant Jean-Pierre Gorges aurait dû se confronter à un second tour. En effet, Jean-Pierre Gorges a obtenu 50.32% des voix. Le score à ne pas dépasser pour envisager un second tour étant de 49.9%, 28 voix à peine séparent les deux scénarios. Mais seul l'un d'entre eux donnera sa chance à la candidate écologiste. 

"Nous avons suffisamment d'éléments, pour avoir suivi de près la manière dont Jean-Pierre Gorges a fait campagne, pour décider de porter un recours compte-tenu du très faible écart de voix. Pour cette raison nous allons élaborer un dossier qui nous paraît déjà bien complet" a conclu la candidate.
 
Sollicité par France 3, le maire sortant et nouvellement élu Jean-Pierre Gorges n'a pas souhaité donner suite, exprimant son indisponibilité pour la soirée. 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.