Rescapés d'un laboratoire, 250 lapins proposés à l'adoption par la Tanière

Publié le
Écrit par Bertrand Mallen
250 lapins âgés de 8 à 10 semaines affluent jusqu'à la fin de l'année au zoo-refuge de la Tanière, où ils seront proposés à l'adoption
250 lapins âgés de 8 à 10 semaines affluent jusqu'à la fin de l'année au zoo-refuge de la Tanière, où ils seront proposés à l'adoption © Zoo-refuge de la Tanière

Le zoo-refuge de la Tanière, en Eure-et-Loir, va proposer à l'adoption 250 lapins âgés de 8 à 10 semaines. Les animaux viennent d'un laboratoire du sud de la France et ont commencé à être transportés en Eure-et-Loir au début du mois.

"On ne pourrait pas faire ça avec 250 éléphants !" plaisante Patrick Violas, le fondateur du zoo-refuge de la Tanière, en Eure-et-Loir. Pour le plus important sauvetage jamais organisé par le refuge, 250 lapins issus d'un laboratoire du sud de la France vont être hébergés à la Tanière, le temps d'être examinés, vaccinés, stérilisés et proposés à l'adoption. Début décembre, un premier groupe de 60 lagomorphes âgés de 8 à 10 semaines sont arrivés par camion au zoo-refuge situé à Nogent-le-Phaye près de Chartres, et d'autres devraient suivre jusque début janvier.

Un "conte de Noël" avec un peu d'avance

Ce vrai "conte de Noël" a été permis par "la formidable mobilisation des chercheurs, soigneurs, vétérinaires" et de l'association Graal, qui se spécialise entre autres dans la réhabilitation d'animaux de laboratoires. En effet, chaque année en France, 2 millions d'animaux font l'objet d'expérimentations dans différents domaines, notamment l'industrie pharmaceutique et la recherche médicale. A la fin de l'utilisation de ces animaux, plutôt que de recourir à l'euthanasie, les laboratoires peuvent faire appel à des associations qui prennent en charge soins, stérilisation, vaccination et adoption.

Une deuxième groupe de lapins est attendu à la Tanière la semaine précédant Noël, et les derniers lapins arriveronts "juste avant le Nouvel An", explique le zoo-refuge. Leur nouvelle vie ne fait cependant que commencer, tout comme le travail considérable consistant à vacciner et stériliser chaque animal avant de le proposer à l'adoption, sous conditions.

Pas de lapin sous le sapin

En effet, le refuge insiste sur ce point : un lapin, pas plus qu'un chaton, un chiot ou un poney, n'est pas un "cadeau de Noël". "Adopter un animal est un acte sérieux et un engagement financier et personnel qui se doit d’être responsable", précise la Tanière. "Les familles adoptantes devront donc être impliquées pour apporter attention, soins et amour à leur nouveau petit compagnon."

Si vous souhaitez devenir famille d’accueil, vous pouvez vous faire connaître en précisant vos nom, prénom, adresse, mail et téléphone à contact@lataniere-zoorefuge.fr. Par ailleurs, le refuge, fondé sur une base purement non-lucrative, accepte toujours les dons qui lui permettent de continuer son travail auprès des animaux.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.