Enduropale du Touquet Pas-de-Calais : deux Euréliens du Racing Team 28 dans la course

Premier enduropale pour Anatole, à gauche. Maximilien compte lui plusieurs épreuves à son actif. / © Ch. Chapiotin, France Télévisions
Premier enduropale pour Anatole, à gauche. Maximilien compte lui plusieurs épreuves à son actif. / © Ch. Chapiotin, France Télévisions

De nombreux pilotes sont attendus dans les Hauts-de-France du 31 janvier au 2 février à l'occasion du 45e enduropale du Touquet Pas-de-Calais. Evènement incontournable pour les passionnés de moto, les Euréliens du Racing Team 28 ne pouvaient pas rater ça.

Par Christelle Chapiotin


Le Racing Team 28 est une association qui regroupe des passionnés de moto depuis 1996. C'est aussi un club affilié à la Fédération Française Motocycliste, ce qui permet à ses membres de s'engager sur différentes compétitions, de tout style et de tout niveau.

Durant de nombreuses années, une équipe était présente sur les mythiques 24h du Mans. En 2014, lors de sa dernière sortie au guidon de la machine n°28 sur le circuit Bugatti, Stéphane Milochau, président du Racing Team 28, affichait clairement sa volonté de poursuivre la compétition, pas forcément sur l'asphalte, pas forcément en vitesse, et pas forcément au guidon.

Quoi donc de plus logique que de le retrouver sur la piste du Cormier à Saint-Lucien, pour suivre deux pilotes de son écurie qui s'apprêtent à disputer le 45e enduro du Touquet- Pas de Calais

Ca ravive des choses, leur envie génère la nôtre. Anatole et Max forment une belle équipe, ils sont complémentaires.

Stéphane Millochau suit de près les pilotes du Racing Team 28. / © Ch. Chapiotin, France Télévisions
Stéphane Millochau suit de près les pilotes du Racing Team 28. / © Ch. Chapiotin, France Télévisions

Deux pilotes, deux profils. Anatole Chesné 21 ans, passe actuellement un BTS commercial. Il baigne dans le monde de la moto depuis qu'il est tout jeune. Après plusieurs années de side-car cross avec son père, il a décidé d'enfourcher la moto et participe cette année à son premier Touquet :

Je suis content que ça arrive maintenant parce que je me sens prêt, au vu du championnat. L'objectif c'est d'abord de finir.

Le championnat, c'est celui des courses sur sable, sur lequel nos deux pilotes sont engagés. Le Touquet, c'est le point d'orgue de la compétition, la grande finale, avec une grosse ambiance, et de nombreux pilotes au départ. 

Cette ambiance, Maximilien Poul la connaît. A 31 ans, ce jeune papa, technico commercial, se prépare pour son 9e enduropale :

Maintenant on y va plus pour s'amuser entre amis, passer un bon moment, avec quand même des objectifs. Je vise un top 100.

Maximilien sera là pour guider et conseiller Anatole, l'empêcher, peut-être, de tomber dans l'euphorie de l'événément, et éviter les pièges de cette épreuve très prisée.

D'autres projets tournent déjà dans les têtes des champions. Maximilien s'intéresse de très près au Dakar, qui pourrait être son prochain objectif.

En attendant, il a rendez-vous avec Anatole et beaucoup d'autres pilotes dans les Hauts-de-France pour le 45e enduropale du Touquet Pas-de-Calais. Spectacle garanti
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus