Eure-et-Loir : la fédération de pêche veut sensibiliser les pêcheurs au risque d’électrocution

La fédération de pêche d’Eure-et-Loir a renouvelé son partenariat avec Enedis et RTE le 5 juillet dernier pour sensibiliser les pêcheurs aux risques d’électrocution. Des animations sont notamment proposées en juillet auprès des jeunes.
Des lignes électriques à proximité d'un cours d'eau. (Photo d'illustration)
Des lignes électriques à proximité d'un cours d'eau. (Photo d'illustration) © BERTRAND GUAY / AFP

Quand on pêche, on est concentré sur ce qui se passe dans l’eau, moins sur ce qu’il y a au-dessus de nos têtes. Or, il arrive que l’on marche à proximité de lignes électriques avec les cannes à pêche tenues à la verticale, une situation qui peut s’avérer très dangereuse.

"Ce sont des cannes en carbone donc ça conduit l’électricité, explique Catherine Millard de la fédération de pêche d’Eure-et-Loir qui s’occupe du partenariat avec Enedis. Cela crée un arc électrique sans même toucher le fil." C’est ce que l’on appelle l’amorçage, susceptible de créer une électrisation ou une électrocution.

L'entreprise d'électricité affirme n’avoir pas eu de décès à déplorer dans le département à cause de ce phénomène, ni avoir "de chiffres clés en termes d’accidentologie". C'est le signe d'après Jean-Noël, interlocuteur Enedis des collectivités locales et entreprises en Eure-et-Loir, que les "actions communes portent leur fruit". Selon Catherine Millard, il y a eu des accidents de façon très isolée, car les personnes ne faisaient pas attention ou n’étaient "pas au fait de ce danger".

Garde-pêche et jeunes

Pour éviter qu’un drame n’arrive, Enedis et la fédération de pêche travaillent donc de concert depuis 2017 dans le cadre d’un partenariat renouvelé chaque année. Le dernier accord est tout frais puisqu’il date du 5 juillet dernier.

En plus des 250 panneaux apposés sur les sites de pêche où passent des lignes électriques pour prévenir du danger, les garde-pêche sont informés de ce phénomène dans le cadre de leur formation. "Ils sont fréquemment sur le terrain, donc à même de faire de la pédagogie par rapport à cela", détaille Catherine Millard.

Les jeunes sont une autre cible de cette campagne de sensibilisation. La fédération organise des animations dans les centres de loisirs du département pour faire découvrir aux enfants et adolescents le milieu de la pêche, et invite parfois Enedis.

Pour le mois de juillet, l’entreprise d’électricité intervient donc les 15 et 22 juillet avec des vidéos, des livrets, parfois des jeux.

Ce n’est pas parce qu’on fait un loisir qu’il n’y a pas de danger.

Jean-Noël Durand, Enedis - Direction territoriale d'Eure-et-Loir

Conseils à suivre

Enedis rappelle aussi les gestes à appliquer :

La pêche reste cependant bien moins dangereuse que le bricolage notamment. "95% des accidents électriques, c’est chez soi, à domicile", souligne Jean-Noël Durand.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pêche pêche loisir sorties et loisirs