Illiers-Combray : le musée éphémère Marcel Proust ouvre ses portes dans un lieu étonnant

Publié le Mis à jour le

Transformée en musée éphémère, une maison chargée d'histoire du centre-ville d’Illiers-Combray abrite la collection permanente de la maison de Tante Léonie jusqu’en 2023. Cette dernière nécessite en effet des travaux de restauration importants.

La fameuse madeleine et les souvenirs de Marcel Proust déménagent pendant plusieurs mois. Fermée depuis le 13 décembre 2021 jusqu’en juin 2023, la maison de Tante Léonie – musée Marcel Proust nécessite des travaux de restauration importants, dont le coût s'élève à 1,4 million €. Ils seront financés par le Conseil départemental, la direction régionale des affaires culturelles (DRAC), mais aussi en partie par le Loto du patrimoine, comme le montre ce reportage. 

Impossible dans ces conditions d’y conserver les tableaux, manuscrits et œuvres d’art. La société des Amis de Marcel Proust et la ville d’Illiers-Combray ont donc trouvé un lieu hors du commun pour accueillir cette collection permanente et maintenir les visites du public : une maison du centre-ville, à l'histoire étonnante, située 19, rue de Chartes à Illiers-Combray.

Construite au milieu du XIXe siècle, elle a notamment appartenu aux Chapet, une famille bourgeoise de la ville, contemporaine du couple Amiot, l’oncle et la tante de Marcel Proust. "Le propriétaire, M. Chapet, a été deux fois maire de la commune au tout début du XXe siècle", précise Bernard Puyenchet, l’édile d’Illiers-Combray. Surtout il avait épousé Jeannine Renand "qui était la fille, l’héritière du propriétaire de la Samaritaine, un monsieur extrêmement fortuné, passionné d’art", raconte-t-il.

Des œuvres d'art, une rivière et une grotte

Le responsable de la Samaritaine d’une part, sa fille et son beau-fils d’autre part, constituèrent des collections d'art qui ont par la suite été vendues aux enchères. "Dans ces collections apparaissaient des toiles de maîtres impressionnistes, des sculptures de Rodin, des lithographies de même facture. C’était très éclectique et extrêmement côté dans le milieu de la culture et des arts", se souvient Bernard Puyenchet.

En plus d’imaginer ces œuvres d’art peupler la résidence des Chapet, ces derniers ont aussi installé dans leur jardin des sculptures, et fait construire une petite rivière qui sillonne le terrain, ainsi qu'une grotte visible sur la photo ci-dessous. Le tout "à partir d’une technique qu’on appelle le rocaillage", détaille le maire.

Les chambres refaites à l'identique

Après le décès des propriétaires, la maison a fini par être mise en vente, et la commune a décidé de l’acquérir fin 2019 pour 400.000 €, "pour dans un premier temps accueillir le musée éphémère Marcel Proust, explique le maire. On n’imaginait pas qu’Illiers-Combray n’ait rien à proposer aux visiteurs."

Elle a donc été mise à disposition pour une durée de 18 mois à la société des Amis de Marcel Proust, qui a dépensé entre 80.000 et 90.000 € pour la muséographie. "Notre objectif est double, explique Jérôme Bastianelli, le président de l'association. La maison de Tante Léonie est à la fois la reconstitution de la maison telle que Proust a pu la connaître quand il venait à Illiers dans les années 1870. Mais on est aussi un musée de France qui présente des photographies, des manuscrits, des peintures liés à l’œuvre ou à la vie de Marcel Proust."

"Le musée éphémère va donc illustrer cette dualité, poursuit-il. C’est-à-dire qu’il y a deux salles où se trouvent des tableaux, des objets d’art, des manuscrits ; et dans les deux salles finales, on a reconstitué au centimètre près, deux pièces de la maison de Tante Léonie, avec les meubles au même endroit, le papier peint reconstitué spécialement à partir des papiers peints d’époque." Le tweet ci-dessous en donne d'ailleurs un bon aperçu :

L'une des chambres refaites à l'identique est celle du petit Marcel, qui comptera une innovation : une projection murale permettra au visiteur de voir ce que Proust regardait quand il utilisait sa lanterne magique, l'ancêtre du diaporama. L'autre chambre est celle de la tante, liée à la scène la plus connue d’A la recherche du temps perdu, la réminiscence de la madeleine :

Et bientôt, machinalement, accablé par la morne journée et la perspective d’un triste lendemain, je portai à mes lèvres une cuillerée du thé où j’avais laissé s’amollir un morceau de madeleine. Mais à l’instant même où la gorgée mêlée des miettes du gâteau toucha mon palais, je tressaillis, attentif à ce qui se passait d’extraordinaire en moi. Un plaisir délicieux m’avait envahi, isolé, sans la notion de sa cause […] Et tout d'un coup le souvenir m'est apparu. Ce goût, c'était celui du petit morceau de madeleine que le dimanche matin à Combray (parce que ce jour-là je ne sortais pas avant l'heure de la messe), quand j'allais lui dire bonjour dans sa chambre, ma tante Léonie m'offrait après l'avoir trempé dans son infusion de thé ou de tilleul.

Marcel Proust

Du côté de chez Swann

Le centenaire de sa mort

La société des Amis de Marcel Proust souhaite ainsi mettre en valeur la richesse de ses collections, mais aussi et surtout ne pas être absent des commémorations proustiennes. 2022 est en effet l'année du centenaire de la mort de l'écrivain. "On ne pouvait pas ne rien avoir à Illiers-Combray en cette année aussi importante", s'exclame Jérôme Bastianelli.

Au sein du musée éphémère, un espace dédié au décès de Marcel Proust a donc été installé. "Beaucoup d’artistes sont allés le voir sur son lit de mort donc on fait un focus sur ces représentations de Proust mort, en cette année anniversaire", explique-t-il. Il est par ailleurs en discussion avec la mairie pour coordonner leurs idées et créer un événement commun au printemps.

Concerts et salon de thé

Au-delà du musée et des commémorations, le maire d’Illiers-Combray souhaite à long terme faire de ce lieu un site culturel. Un bâtiment annexe de la maison principale est ainsi en cours de réaménagement pour abriter une salle d’exposition qui devrait ouvrir en mai. S’y ajoutera ensuite un salon de thé, qui ne devrait voir le jour qu’à la fin de l’année compte tenu du contexte sanitaire.

Quant au jardin, il sera accessible au public à partir de la fin mai. Des travaux y sont prévus pour le "faire monter en gamme. L’idée est de l’enrichir, lui donner une épaisseur sans le dénaturer, et faire fonctionner tous les jeux d’eau, avec un circuit fermé pour ne pas gaspiller d’eau", liste Bernard Puyenchet.

Ce projet de rénovation estimé entre 450.000 et 500.000 € sera financé par des aides de l’Etat, du Conseil départemental et de la DRAC. "L’idée, c’est d’en faire un lieu pour les Islériens, avec des animations qui leur donnent envie de pousser le portail, et que demain ce soit un endroit plaisant pour se promener, boire un thé tout en écoutant des musiciens", s'imagine le maire d'Illiers-Combray. Et pourquoi pas lire des extraits de La Recherche en dégustant une madeleine ?

Le musée éphémère Marcel Proust est situé 19, rue de Chartes à Illiers-Combray :