Cet article date de plus de 5 ans

Un couple d'éleveurs de chèvres angora invité du Salon de l'agriculture

Rencontre avec un couple d'Eure-et-Loir qui élève des chèvres angora, une race encore peu développée en France. Ils seront au Salon International de l'agriculture fin février pour promouvoir les débouchés de cette filière. 
Romain et Fanny Cassaigne élèvent des chèvres angora à Saint-Ange-et-Torçay en Eure-et-Loir.
Romain et Fanny Cassaigne élèvent des chèvres angora à Saint-Ange-et-Torçay en Eure-et-Loir. © D.Le Pape
Il y a cinq ans, Fanny et Romain Cassaigne se sont lancés dans l'élevage de chèvres angora. Ils sont aujourd'hui à la tête d'un troupeau de vingt cinq bêtes qui tirent leurs qualités de leurs poils. De la laine mohair avec laquelle Fanny conçoit des pelotes et des vêtements, chaussettes, gants, écharpes, qu'elle commercialise à la ferme ou sur les marchés. "On essaie d'avoir un maximum de chevreaux car ce sont eux qui donnent la laine la plus fine. Et avec la laine angora des chèvres plus âgées, nous réalisons des plaids et des chaussons". 
>> Détail des produits sur le site de la Bouquetière

Le couple d'éleveurs se rendra au Salon international de l'agriculture fin février avec deux boucs castrés Ismar et Jupiter. Ils seront les ambassadeurs de la centaine d'éleveurs de chèvres angora en France. L'occasion de faire connaître ces animaux exceptionnels. 
durée de la vidéo: 01 min 45
Portrait d'un couple d'éleveurs de chèvre angora en Eure-et-Loir ©France 3 Centre-Val de Loire

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
salon de l'agriculture agriculture économie