• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Gaspillage alimentaire: une application pour relier supermarchés et associations

Illustration / © JEAN-PIERRE AMET - MaxPPP
Illustration / © JEAN-PIERRE AMET - MaxPPP

Pour encourager les grandes surfaces à donner leurs invendus aux associations caritatives et limiter le gaspillage alimentaire, une application mobile et gratuite a été lancée lundi en France, à l'occasion de la journée mondiale de l'alimentation.

Par FM avec AFP

J'invite tous mes concurrents, et néanmoins partenaires, à joindre cette application pour que les associations puissent trouver tous les invendus dans tous les Auchan et autres grandes enseignes qui font cette prestation de service en France,


a déclaré Régis Degelcke, membre du conseil d'administration d'Auchan, lors du lancement de l'application à Lille, en présence de responsables du groupe Auchan et de Xavier Bertrand, président LR de la région Hauts-de-France.

L'application The Food Life, reliée au site thefoodlife.org, recense et cartographie plus de 7.000 supermarchés en France, dont la superficie est comprise entre 400 et 2.500 mètres carrés.


Comment ça marche  ?



Sur une carte de France, chaque grande surface est figurée par un onglet où apparaissent l'enseigne, l'adresse et un numéro de téléphone, à charge pour chacun des magasins de préciser le volume de produits frais à distribuer et l'heure à laquelle ils seront disponibles pour que les associations puissent venir les récupérer.
Le site devrait intégrer dans les semaines à venir tous les hypermarchés dont la surface est supérieure à 2.500 mètres carrés, ainsi que les supérettes de moins de 400 m2, a indiqué à l'AFP son instigateur, Arash Derambarsh, élu municipal de Courbevoie (Hauts-de-Seine) et un des initiateurs de la loi du 3 février 2016 contre le gaspillage alimentaire.

Je crois beaucoup à la social tech, c'est à dire le fait que des patrons viennent porter leur aide, leurs connaissances, pour l'intérêt général. Je crois beaucoup à cette solidarité française et cette fraternité française,

a déclaré M. Derambarsh. "Le lancement de cette appli correspond au service après-vente 2.0 de la loi", a souligné M. Derambarsh, qui a pu la développer grâce au soutien de Marc Simoncini, fondateur du site Meetic.

"Depuis le vote de la loi (qui institue une amende de 3.750 euros pour toute grande surface qui refuserait de mettre ses invendus à disposition d'une association agréée, (NDLR), 5.000 nouvelles associations locales se sont créées pour récupérer et distribuer des invendus alimentaires et plus de 10 millions de repas ont été distribués", a affirmé M. Derambarsh, qui sera reçu mercredi à l'Élysée.

M. Derambarsh mène campagne pour que la loi française soit généralisée et devienne une directive européenne. Il a déjà recueilli 910.000 signatures en ce sens et espère arriver au million d'ici à décembre. L'appli The Food Life est disponible aussi bien sur l'Apple Store que sur le Play Store de Google.


Linkee, l'autre appli communautaire


Lundi était aussi lancée une autre application, Linkee, qui met en lien les professionnels (supermarchés, artisans, traiteurs, etc.) avec une "communauté" de bénévoles qui s'engagent à s'occuper de la logistique en région parisienne. (1.200 personnes à ce jour). Le gaspillage alimentaire représente 20 kilos de déchets par an et par personne en France, selon le ministère de l'Agriculture.

Sur le même sujet

L'accordéoniste de Pierre Perret vous joue une chanson

Les + Lus