Indre-et-Loire : élan de solidarité des agriculteurs pour aider un exploitant sinistré par un incendie à Savonnières

Un convoi de 10 tracteurs est parti de Saint-Laurent-en-Gâtines au nord de Tours pour rejoindre Savonnières, où un incendie a détruit le hangar agricole d’un exploitant agricole et son stock de 200 tonnes de fourrage.

Un convoi de 10 tracteurs chargés de fourrage a rejoint Savonnières où un incendie a détruit les écuries et le fourrage le 21 avril.
Un convoi de 10 tracteurs chargés de fourrage a rejoint Savonnières où un incendie a détruit les écuries et le fourrage le 21 avril. © Maryline Bruère-DR

Le 26 avril 2021, au lieu-dit l’Oucherie à Savonnières, un incendie a détruit le hangar de Pascal Foucard, 1500 m2 au total avec ses écuries pour les chevaux et un stock de 200 tonnes de foin, de paille et de la nourriture pour son troupeau de 500 chèvres.

Le Centre équestre Les écuries des étoiles en face de chez lui lance aussitôt un appel sur les réseaux sociaux pour trouver du foin pour reconstituer son stock.

" J’ai été étonné de cette solidarité, les jours après l’incendie, j’étais hyper débordé et ils m’ont aidé pour pouvoir reconstituer mon stock. Je leur fournissais aussi du foin et de la paille pour leurs chevaux. Comme l’écurie a brûlé aussi, mes chevaux sont chez eux en attendant".

Le hangar de Pascal Foucard a brûlé le 21 avril dernier avec le fourrage pour ses chevaux et ses chèvres
Le hangar de Pascal Foucard a brûlé le 21 avril dernier avec le fourrage pour ses chevaux et ses chèvres © "Ecurie des Etoiles"-DR

Pascal Foucard ajoute qu’il a été surpris de toute cette entraide autour de lui mais surtout du geste d’Aurélien Bruère. "C’est lui qui fournit la marchandise et ses amis agriculteurs assurent le transport à leurs frais. Mes voisins et amis ont aussi été présents, ça fait du bien ". 

Des agriculteurs des Hermites, de Monthodon autour de Saint-Laurent-en-Gâtines, deux personnes de l’INRAE de Nouzilly avec tracteurs et plateaux ont répondu présent pour aider Aurélien Bruère à transporter le fourrage.
Des agriculteurs des Hermites, de Monthodon autour de Saint-Laurent-en-Gâtines, deux personnes de l’INRAE de Nouzilly avec tracteurs et plateaux ont répondu présent pour aider Aurélien Bruère à transporter le fourrage. © Maryline Bruère-DR

100 bottes de foin, 120 bottes de paille et 50 bottes de luzerne

Aurélien Bruère n’a pas hésité. Ce céréalier de Saint-Laurent-en-Gâtines se préparait à monter une chèvrerie et l’an dernier il a stocké du fourrage pour nourrir son futur troupeau. Après le refus des banques, il cherchait à vendre son stock. Il a pourtant choisi d’appeler Pascal Foucard pour lui proposer son stock de fourrage gratuitement. Seul le conditionnement est payant à un tout petit prix.

Des agriculteurs des Hermites, de Monthodon autour de Saint-Laurent-en-Gâtines, deux personnes de l’INRAE de Nouzilly avec tracteurs et plateaux ont répondu présent pour aider Aurélien.

Un convoi solidaire de 10 tracteurs et 2 voitures où des agriculteurs ont montré leur sens de la solidarité en donnant aussi de leur temps pour assurer le transport du précieux fardeau.

Déchargement de 270 bottes de fourrage
Déchargement de 270 bottes de fourrage © Aurélien Bruère

La chambre d’agriculture, elle, a fait le lien pour assurer la sécurité du convoi avec la gendarmerie. Deux heures de trajet depuis Saint-Laurent-en-Gâtines, dans le Nord Touraine jusqu’au bord du Cher à Savonnières au sud de Tours.

Comme on n’a pas la chance de faire la chèvrerie tout de suite, ça a permis de dépanner quelqu’un. En volume, il y a 100 bottes de foin, 120 bottes de paille et 50 bottes de luzerne. Pour moi, c’est normal de donner un coup demain si on peut le faire.

Aurélien Bruère, céréalier

 

Les agriculteurs se sont retrouvés en milieu d’après-midi à l’Oucherie, sur l’exploitation de Pascal Foucard, à Savonnières. Il reste maintenant à décharger près de 300 bottes de fourrage, une solidarité entre agriculteurs qui fait chaud au cœur.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société agriculture économie