Personnes en difficultés financières : devant l'afflux de demandes, l'association CRÉSUS Touraine se déploie en Centre-Val de Loire

CRESUS Touraine a été fondée en janvier 2020 pour aider et accompagner les personnes en difficultés financières, en situation de fragilité économique, voire de surendettement, en les préservant de l'isolement. Dans un contexte économique bien sombre, l'activité de l'association est en croissance exponentielle.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Le réseau CRÉSUS (Chambre RÉgionale du SUrendettement Social) est aujourd'hui constitué par 27 associations indépendantes, dont la vocation est d'aider et de soutenir les personnes ou entrepreneurs en situation de fragilité économique. En région Centre-Val de Loire, seule CRÉSUS Touraine a intégré la fédération, en 2020. CRÉSUS Touraine cherche aujourd'hui à déployer des antennes dans les 5 autres départements de la Région.

"Notre cible, ce sont les 80 000 personnes qui vivent en dessous du seuil de pauvreté en Indre-et-Loire, soit 13% de la population du département, explique Sege Le Postec, cofondateur et coprésident de l'association. 1100 dossiers ont été traités par la commission de surendettement en Touraine en 2022. Et avec la crise économique, énergétique et inflationniste, on estime que ces chiffres seront en hausse de 30% pour 2023."

Pour lutter contre l'exclusion financière de ces personnes fragilisées, les 20 bénévoles de CRÉSUS Touraine proposent un accompagnement collectif (les ateliers Dilemme) ou individuel, personnalisé.

"Nous travaillons sur 5 missions, et la première est l'éducation budgétaire et financière avec le jeu Dilemme, reprend Le coprésident de l'association. Là, on est plutôt dans le préventif, puisqu'en France, on n'apprend pas à l'école à gérer un budget. Avec un jeu pédagogique comparable au Monopoly ou à La Bonne Paye, 8 à 16 participants apprennent ce que sont charges fixes ou variables, taux effectif global, carte à débit immédiat ou différé, etc. Ces ateliers se font beaucoup avec des structures d'insertion professionnelle, parce que les problèmes d'argent font partie des handicaps pour le retour à l'emploi."

Les 4 autres missions de CRÉSUS Touraine relèvent de l'aide personnalisée, individuelle : accompagnement budgétaire (étude d'un budget et conseils pour l'assainir), médiation bancaire (parvenir à un échelonnement des dettes), constitution d'un dossier de surendettement de la Banque de France et enfin demandes de micro-crédit.

"Le micro-crédit est destiné exclusivement à faciliter l'insertion sociale et professionnelle, poursuit Serge Le Postec. Il s'adresse aux personnes exclues du système bancaire classique et même les personnes en surendettement peuvent en bénéficier. Il finance essentiellement la mobilité géographique, permis de conduire ou acquisition d'un véhicule d'occasion. Mais ce peut être aussi pour un déménagement ou l'équipement d'un logement, ou encore des soins de santé mal couverts ou de la retraite complémentaire. Le montant peut être de 300 à 5000 €, nous travaillons avec 3 partenaires financiers. En 2023, l'association a accompagné 59 demandes de micro-crédit."

Une antenne dans chacun des six départements

20 personnes ont bénéficié des différents services de l'association en 2020, puis 49 en 2021 et 231 en 2022. En 2023, plus de 400 personnes auront fait appel à CRÉSUS Touraine ! Certaines venant parfois de très loin, raison pour laquelle l'association veut implanter des antennes dans chacun des 5 autres départements de la Région. CRÉSUS Sologne (Blois) et CRÉSUS Orléanais (Orléans) sont en cours d'installation, Chartres, Bourges et Châteauroux devraient suivre courant 2024.

Pour poursuivre sa lutte, essentielle, pour l'inclusion financière, CRÉSUS Touraine a décidé de lancer un appel aux dons. Sans salarié et avec un local trop exigu, l'association peine aujourd'hui à répondre à l'explosion de la demande, et la création des antennes engendre forcément des coûts supplémentaires.

Au-delà de l'aspect financier, L'association est aussi en quête d'une soixantaine de bénévoles, 10 dans chacun des départements. "Nous nous chargeons des formations techniques ou juridiques et toute personne qui est dans l'empathie, l'écoute, la discrétion et la solidarité peut devenir bénévole", assure Serge Le Postec.