Saint-Pierre-des-Corps : le bâtiment général accueillera le groupe Doliam, spécialiste en technologie médicale de pointe

Bâtiment emblématique de Saint-Pierre-des-Corps et de son histoire ferroviaire, le bâtiment général a été vendu au groupe Vinci pour 3 millions d'Euros par la nouvelle municipalité. A l'issue de sa réhabilitation, le groupe Doliam, qui promet la création de 1000 emplois, doit s'y installer en 2025

Emmanuel François, maire de Saint-Pierre-des-Corps, avait annoncé au printemps dernier la vente du magasin général, immense friche industrielle, 28 000 m2 de surface, sur un terrain de 56 000 mètres carrés.

Cette cession au groupe Vinci pour 3 millions d'euros avait déclenchenché une certaine polémique dans la population corpopétrussienne : l'opposition dénonçait une transaction financière opaque, tandis que le collectif "Réveil du magasin général", proposait un projet alternatif, à la fois écologique et artistique.

Mais Emmanuel François n'a pas pour autant renoncé à son projet. Sans encore dévoiler de nom d'entreprise, il évoquait ainsi le devenir du magasin général :

"Une entreprise qui a une renommée mondiale dans les biotechnologies va racheter le bâtiment pour en faire un centre de recherches. Une entreprise française qui a commencé ses travaux grâce à un chercheur de l'université de médecine  de Tours. (...) Au final cela représente 1000 emplois, certains très qualifiés, d'autres moins. Les retombées fiscales aussi seront très importantes pour le département et la métropole. Que pouvait-on espérer de mieux?"

Fin du suspense lors du conseil municipal du 8 septembre dernier : la vente au groupe Vinci est votée, et le nom du futur occupant dévoilé. Il s'agit du groupe Doliam, dont le siège est à Maison-Laffite (Yvelines), et qui est spécialisé dans les dispositifs médicaux de pointe.

Le groupe détient plusieurs filiales dont, effectivement, la société Vermon, implantée à Tours depuis 37 ans (1984), fabricant de sondes et dispositifs ultra-sonores à usage médical. Vermon, comme Doliam, sont détenus, présidés et dirigés par la famille Flesch.

Un outil industriel "sans équivalent en europe"

Dans un communiqué publié au lendemain du conseil municipal, Etienne Flesch, président de Doliam déclare :

"Le magasin général est l'écrin que nous cherchions pour implanter durablement nore groupe à proximité de ses activités historiques et poursuivre son développement actuel au service de sa compétitivité future. L'outil industriel que nous allons créer est sans équivalent en Europe et constituera un lieu unique en matière de développement des technologies de pointe."

Et le maire de la cité cheminote s'enthousiasme : 

"la réouverture du site est très attendue par les corpopétrussiens, qui vont retrouver l'accès au campus et à sa brasserie dès l'ouverture en 2024. (...) Grâce à ce projet industriel d'envergure et à son architecture préservée, la commune va bénéficier d'une locomotive industrielle du XXIème siècle, à même d'impulser une nouvelle dynamique d'emploi sur la commune."

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie patrimoine recherche sciences