Stationnement payant : les cliniques de Saint-Cyr-sur-Loire et Chambray-lès-Tours maintiennent leur décision

La clinique de l'Alliance (désormais appelée NCT+), au nord de l'agglomération tourangelle, a été inaugurée en 2007 / © Benoît Bruère / France 3 CVDL
La clinique de l'Alliance (désormais appelée NCT+), au nord de l'agglomération tourangelle, a été inaugurée en 2007 / © Benoît Bruère / France 3 CVDL

Après le tollé suscité par la décision de rendre leurs parkings payants, les deux établissements font un petit geste, mais maintiennent leur nouvelle politique. 

Par Yacha Hajzler

Patients, familles, praticiens... Tous étaient vent debout contre la clinique de l'Alliance (NTC+), à Saint-Cyr-sur-Loire et le Pôle santé Léonard de Vinci, à Chambray-lès-Tours. La raison du tollé : la décision prise par les deux cliniques de rendre leur stationnement payant.

Depuis septembre, à Saint-Cyr-sur-Loire, seul le premier quart d'heure de stationnement était gratuit, avec ensuite un tarif de 50 centimes les 15 minutes. "On ne peut rien faire en un quart d’heure. C’est juste impossible. On se moque du patient !" tempêtait un praticien auprès de France 3. 
 

L'établissement de Chambray-lès-Tours avait décidé d'adopter une politique similaire, en faisant payer son parking au bout d'une heure, au lieu de 4h actuellement. Même si le tarif d'un euro la demi-heure devait être allégé, cela n'a pas suffi à calmer la colère.
 
 

Êtes-vous dans une "situation particulière"


Devant la polémique, les deux cliniques ont diffusé chacune un communiqué où elles détaillent et tentent de justifier cette politique. Le Pôle santé Léonard de Vinci annonce ainsi la prise en considération de "certaines situations particulières" qui pourront permettre aux patients en question d'être exonérés. Sans préciser ce que "situation particulière" est censé signifier. La clinique met également en avant le fait d'avoir inclus des "forfaits adaptés" dans son offre hôtellière, "notamment dans le cadre de la maternité". 

Comprendre : à quelques exceptions près, la clinique ne reviendra pas sur sa décision. Elle se défausse par ailleurs sur l'assurance mamaldie, en "rappelant" que l'organisme ou certaines mutuelles "peuvent intervenir dans la prise en charge du stationnement"

Selon nos confrères de France Bleu, la clinique de l'Alliance a elle mis en avant la possibilité de demander une "prise en charge totale ou partielle" du ticket parking pour les patients qui ont besoin de "soins récurrents"

Sur le même sujet

Les + Lus