"Allez vous faire cuire le cul" : le youtubeur Nota Bene n'a pas apprécié le "clin d'oeil" de Valeurs Actuelles

Le youtubeur tourangeau, à la pointe de la vulgarisation historique, a eu la mauvaise surprise de retrouver sa voix utilisée dans une vidéo de Valeurs Actuelles.

Le youtubeur Nota Bene, alias Benjamin Brillaud.
Le youtubeur Nota Bene, alias Benjamin Brillaud. © MAXPPP

Le youtubeur Nota Bene est un pilier de la vulgarisation historique sur internet. La chaîne youtube du tourangeau enregistre aujourd'hui plus d'1,5 million d'abonnées. Benjamin Brillaud, de son vrai nom, a la réputation d'être un grand gentil. Mais quand quelque chose lui déplaît, il le fait savoir.

Nota Bene et Valeurs Actuelles : des sensibilités aux antipodes

Il a adressé en début d'après-midi sur twitter un message acerbe à la rédaction du magazine Valeurs Actuelles. La revue est classée à l'extrême-droite pour sa sensibilité politique et est connue pour des Une provocatrices. Le journal a été condamné plusieurs fois pour incitation à la haine, et a encore défrayé la chronique en août 2020 pour sa représentation raciste de la députée Daniele Obono en esclave.

En cohérence avec sa ligne éditoriale, Valeurs Actuelles défend une version traditionaliste de l'Histoire. Nota Bene, de son côté, prône à travers ses vidéos une remise en question constante de l'Histoire, avec une fibre plutôt antimilitariste.

Série sur les femmes dans l'Histoire, déconstructions de mythes historiques et analyse des discours officiels... Benjamin Brillaud et l'hebdomadaire ne vibrent pas exactement à l'unisson.

 

"Je ne veux pas être associé à votre torchon"

Pourtant, la chaîne youtube de Valeurs Actuelles aurait utilisé dans une de ses vidéos un enregistrement du youtubeur, avec sa phrase d'accroche consacrée. Une potentielle violation de la propriété intellectuelle qui n'a pas du tout été appréciée par le vulgarisateur.

"J'hésite franchement sur les suites que j'ai envie de donner à ça si vous voyez ce que je veux dire" a ajouté Benjamin Brillaud.

Face à sa réaction, Valeurs Actuelles a tenté l'humour, se disant "contents [qu'il] ait vu notre petit clin d'oeil". Un rebond qui n'a visiblement toujours pas eu l'effet escompté.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite internet médias économie