Assises d'Indre-et-Loire : 30 ans de réclusion pour la grand-mère accusée d'avoir poignardé sa petite-fille

Palais de justice de Tours - Indre-et-Loire - janv 2019 / © F3
Palais de justice de Tours - Indre-et-Loire - janv 2019 / © F3

La grand-mère qui avait poignardé à mort sa petite fille de six mois en avril 2015 a été condamnée à 30 ans de réclusion. 

Par Christine Launay

La Cour d'assises d'Indre-et-Loire a été au-delà des réquisitoires de l'avocat général qui avait réclamé 22 ans d'emprisonnement à l'encontre de Sylvie Jourdain-Picot.

Le jury, composé de neuf jurés populaires et de trois magistrats professionnels, a condamné le 30 janvier la grand-mère criminelle à 30 ans de réclusion. 

Rappel des faits

En avril 2015, le corps de la petite-fille de six mois avait été retrouvé poignardé au domicile de sa grand-mère dans le quartier Sainte-Radegonde à Tours-Nord (Indre-et-Loire). La femme, alors âgée de 53 ans, avait elle, été retrouvée prostrée près du corps de l'enfant et avait reconnu les faits. C'est le père qui avait découvert le drame et qui avait prévenu la police. La grand-mère a fait alors l'objet d'une hospitalisation psychiatrique d'office. Selon une source policière, elle avait déjà été suivie pour des troubles psychologiques.

Employée à l'hôpital de la ville, Sylvie Jourdain souffrait d'une dépression liée à un accident du travail.  Son mari, depuis divorcé, a retrouvé inutilisées toutes les boites de médicaments qui lui avaient alors été prescrites.  

Reportage sur place à l'occasion du verdict :
 


Au 1er jour du procès, Sylvie Jourdain avait nié toute pensée et tout acte prémonitoire. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus