Crise de l'hôpital public : nouvelle journée de mobilisation à Tours le 14 février

Une manifestante porte un masque "Soigne et tais-toi", à Paris, en décembre 2019. / © Alain JOCARD / AFP
Une manifestante porte un masque "Soigne et tais-toi", à Paris, en décembre 2019. / © Alain JOCARD / AFP

Les syndicats des personnels hospitaliers et les associations d’usagers organisent une nouvelle journée d’action le vendredi 14 février, afin notamment de dénoncer les suppressions de postes et de lits dans les hôpitaux publics.
 

Par Patrick Ferret

Pas d'apaisement en vue du côté de l'hôpital public. A Tours, une nouvelle journée d'action a été décidée le 14 février. Pour la CGT 37 Santé Action sociale, les gouvernements successifs pressent les hôpitaux et les EHPAD d'atteindre l’équilibre financier, et les budgets sont très peu revalorisés. Les "établissements ne peuvent donc atteindre l’équilibre qu’en baissant les dépenses. Cela entraîne des fermetures de lits, des suppressions de postes, le non-remplacement des départs en retraite..."

Le Collectif 37 Notre santé en danger évoque plus directement la situation tourangelle, en rappelant les "130 suppressions de lits en 2018 et 2019 et de postes correspondants", ainsi que les "difficultés aux urgences pour trouver des lits. Le personnel y est d’ailleurs en grève pour dénoncer les conditions de travail et de prise en charge des patients".
 

L’association d’usagers dénonce une course à l’ambulatoire : "le renvoi au domicile à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, sans se soucier des conditions de vie de la personne, pouvant entraîner des allers-retours aux urgences et l’engorgement de ce service".

Toujours selon l'association, "l’ambulatoire devrait rester un vrai choix pour les malades et leur famille, et ne jamais être imposé. Aujourd’hui c’est devenu une politique imposée par une réduction des dépenses hospitalières pour diminuer le nombre de lits et le personnel !"

Le personnel de santé invite l'ensemble de la population à participer à la mobilisation du 14 février. A Tours, le rendez-vous est fixé devant l’Agence Régionale de Santé, au 38 rue Edouard Vaillant, pour une manifestation qui se terminera par un pique-nique place Jean-Jaurès.
 

Ailleurs dans la région

D’autres rassemblements sont organisés en Région Centre-Val de Loire, à l’occasion de cette journée de mobilisation pour la santé du vendredi 14 février. Quelques exemples...

A Châteauroux (Indre), un rassemblement est organisé à 16h devant l’hôpital, suivi d’un défilé jusqu’à la place de la République. Dans le Loiret, le rassemblement est prévu devant l’hôpital de Pithiviers à 11h, avec un "barbecue revendicatif".

A Blois (Loir-et-Cher), un repas revendicatif est également organisé à partir de 11h30 devant le Centre Hospitalier, puis un rassemblement à 13h45 avant le départ en manifestation.
 

Sur le même sujet

Les + Lus