Été 2020, le département d’Indre-et-Loire annule ses colonies de vacances

Le conseil départemental d’Indre-et-Loire a décidé d’annuler toutes ses colonies de vacances pour cet été 2020. Il y avait 640 enfants déjà inscrits. Ils devaient tous partir pour un séjour à la mer à Quiberon (56). Le département planche pour trouver des solutions de rechange.
 
les vacances aux bords de la mer
les vacances aux bords de la mer © pixabay

Voilà des décennies que le département permet aux enfants d’Indre-et-Loire de passer des vacances au bord de la mer, mais, cette année il a fallu se résoudre à annuler toute colonies prévues cet été. "C’est une décision difficile à prendre, mais nous avons décidé d’annuler ces séjours du fait de la complexité des conditions d’accueil et du protocole sanitaire imposés cette année", explique Nadège Arnault, première vice-présidente du conseil départemental d'Indre-et-Loire, en charge des affaires sociales.

C’est une année très compliquée, cela nous ennui par rapport aux enfants. Nadège Arnault, conseil départemental d'Indre-et-Loire

Des contraintes sanitaires trop contraignantes

Le site choisi à Quiberon pour cet été, n’étant pas adapté aux contraintes des gestes barrières imposés cette année, le département a tout d'abord cherché des lieux de substitution. "Avec notre délégataire, nous avions trouvé des sites en Auvergne, mais il n’y avaient que 300 places et nous aurions dû choisir entre les enfants." Devant ce choix cornélien et le fait que le protocole sanitaire définitif du gouvernement ne soit pas encore connu, le département a préféré opter à contrecoeur pour une annulation.

D'autres solutions de vacances

Pour éviter que plus de 600 familles se retrouvent dans l’embarras et ne sachent pas comment occuper leurs enfants cet été, le conseil général promet de plancher sur d’autres solutions de loisirs pour les familles. "On va réfléchir et proposer par exemple des journées détente sur le département avec la possibilité de visiter des parcs, des sites touristiques ou de loisirs sur la journée."

Pour l’instant, tous ces séjours, organisés dans les limites du département, seraient sans nuitée, même s’il n’est pas exclu que soit organisés aussi des camps sur une durée de quatre à cinq jours. "Nous sommes conscients qu’il va falloir donner une bulle d’air aux familles cet été, surtout qu’un tiers des enfants bénéficiaires dépendent de l’aide à l’enfance." Le département promet d’être réactif et il communiquera au plus vite ses propositions de vacances et ses dates sur son site et les réseaux sociaux

La colonie de Longeville-sur-mer

Depuis les années cinquante, des générations d’enfants d’Indre-et-Loire ont pu profiter de ce qu’on appelle communément " la colo de Longeville ". Cette propriété du département d'Indre-et-Loire, de 4 hectares, est seulement à quelques centaines de mètres de la mer. Une situation privilégiée qui permet aux enfants de rejoindre la belle bleue à pied pour pratiquer une belle diversité d’activités : du surf, du char-à-voile, du paddle, ou de la pêche. Après la saison 2019, le département a décidé d'engager des travaux de réfection sur l'ensemble des bâtiments : la cuisine, les sanitaires les chambres, tout va être refait. L’enveloppe des travaux est de 5 millions d’euros et ils devraient normalement se terminer à la fin de cette année. Les enfants d'Indre-et-Loire pourront donc, à nouveau, passer de belles vacances à la mer dès l'été 2021.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vacances sorties et loisirs