Indre-et-Loire : sur les îles du fleuve, un bon coup de main pour offrir aux sternes un site de nidification accueillant

Tous les ans, la Ligue de protection des oiseaux de Touraine (LPO 37) organise des chantiers de dévégétalisation sur les îles et îlots de la Loire. L'objectif est de limiter la végétation sur ces sites afin que les sternes continuent à s'y reproduire.
Un chantier de dévégétalisation au pied du pont Wilson
Un chantier de dévégétalisation au pied du pont Wilson © LPO Touraine
Sternes naines et sternes pierregarins sont deux espèces emblématiques de la Loire. Elles sont à peu près un millier à revenir chaque année, au mois d'avril, sur les bords du fleuve pour s'y reproduire (303 couples de pierregarins et 141 couples de naines en 2019).
 
Reconnaître les sternes pierregarins et sternes naines
Reconnaître les sternes pierregarins et sternes naines © LPO Touraine

Les nichées de sternes sont extrèmement vulnérables. Ces oiseaux pondent en effet à même le sol, sur les bancs de sable et de graviers. Les oeufs ont besoin d'être couvés en permanence et un dérangement de quelques minutes peut causer la mort des embryons. D'autres dangers peuvent survenir :

"L'année 2020 a été catastrophique pour les sternes, explique Marion Bénard, chargée de communication et de vie associative LPO TouraineVers la mi-juin, une crue naturelle de la Loire, en pleine période de reproduction, a emporté tous les oeufs ainsi que les poussins qui ne volaient pas encore. Au final, seuls 14 couples de pierregarins et 9 couples de naines ont réussi à se reproduire en faisant une deuxième nichée..."

Après le départ fin août des sternes vers les côtes d'Afrique occidentale, les chantiers menés par les animateurs et bénévoles de la LPO seront d'autant plus importants cette année.

 Il s'agit de limiter le développement de la végétation ligneuse (saules, peupliers) qui envahit les bancs de sable et finit par provoquer l'abandon des sites par les sternes. Toutes les bonnes volontés seront les bienvenues :

"L'an dernier, nous avons enregistré une soixantaine de personnes sur les chantiers, poursuit Marion Bénard. Ce qui est bien, c'est que ce sont souvent des nouveaux venus, pas seulement nos bénévoles habituels. Des gens qui ont envie de donner un coup de main, qui parfois nous ont aperçus sur des chantiers, ou ont entendu parler de nous."

Les résultats des chantiers sont parfois spectaculaires et même les mouettes rieuses et mélanocéphales sont de retour et s'invitent sur ces sites de nidification redevenus favorables (c'est le cas, par exemple, sur un îlot près d'Amboise).
 
Une sterne pierregarin
Une sterne pierregarin © Alain Bloquet



Outre la surveillance et le suivi des colonies de sternes pendant la période de reproduction, la LPO Touraine multiplie les actions pour les protéger :

"On essaie de faire le plus de sensibilisation possible, reprend Marion Bénard. On installe des panneaux qui invitent les gens à rester à distance des îlots pour ne pas déranger les oiseaux qui nichent. On distribue aussi des plaquettes aux loueurs de canoés pour qu'ils invitent leurs clients à contourner les sites sensibles et à ne pas accoster."

Quelques recommandations bien peu contraignantes, pour continuer à profiter du ballet particulièrement gracieux des sternes en vol au-dessus de la Loire.



Si vous souhaitez participer ou pour tout renseignement, contactez la LPO 37 par mail à
touraine@lpo.fr ou téléphone au 02.47.51.81.84.


Dates des chantiers :                       
                                                                          
- 17/09 – 9h30-17h à Amboise                         
- 24/09 – 9h30-14h à Saint-Genouph               
- 26/09 – 9h30-12h30 à Amboise                     
- 01/10 – 9h30-17h à Tours                               
-08/10 – 9h30-17h à Amboise
-10/10 – 9h30-17h à Tours
-15/10 – 9h30-17h à Amboise
-17/10 – 9h30-17h à Noizay
-22/10 – 9h30-17h à Amboise

 Lieux de rdv transmis lors de l’inscription.
Chantiers ouverts aux personnes de plus de 18 ans et sachant nager (accès aux îlots en
canoë ).








 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature environnement vie associative société