Patrimoine automobile. Les voitures Delahaye : reines de l'élégance

Publié le Mis à jour le

La célèbre marque de voiture Delahaye on la doit à un tourangeau : Emile Delahaye, ingénieur des Arts et Métiers né à Tours en 1843.

En 1894 il construit sa première voiture grâce à un moteur à combustion qu’il avait créé pour la navigation.

Pionnier de l’automobile française sa voiture est à 100% française alors que Peugeot et Panhard & Levassor utilisent des moteurs aussi fabriqués en France mais sous la licence allemande Daimler. 

75 ouvriers travaillent dans son usine tourangelle mais très vite, en 1898, à cause de problème santé, il s’associe à deux industriels parisiens qui vont relocaliser la production à Paris.

Les élégantes lignes des voitures Delahaye, reconnue mondialement, sont dessinées par des grands carrossiers de l’époque car l’entreprise ne fabriquait que les châssis et les moteurs.

En 1905, Emile Delahaye meurt mais la marque continue sa folle ascension grâce à une clientèle prestigieuse avide d’automobiles de luxes !

Elle développe aussi du matériel et des véhicules haut de gamme contre les incendies notamment des camions de pompiers avec, sur la photo ci-dessous, à droite une voiture autoporteuse d’échelle et à gauche une autopompe à incendie.

Des voitures de courses mythiques

Les autres véhicules qui font la renommée de la marque sont les voitures de courses !

Durant l’entre-deux-guerres, en 1935 Delahaye produit un châssis qui fait la notoriété et le succès de la marque : le châssis 135.

Un modèle qui s’illustre dans de nombreuses compétitions avec des victoires au Rallye de Monte-Carlo en 1937 et 1939 aux 24 heures du Mans en 1938.

De nombreuses personnalités sont les ambassadrices du châssis 135 notamment le chanteur Charles Trenet  qui possède l’un des 7 exemplaires de la 135M "NARVAL" avec un rostre normal c’est-à-dire un prolongement pointu, une calandre ovale et horizontale.

Après la Seconde Guerre Mondiale, un autre modèle de châssis, le 175, sera victorieux au grand prix de l’ACF aux Comminges en 1949 puis en 1951 au Rallye de Monte-Carlo sans pour autant rencontrer un franc succès auprès de la clientèle fortunée.

En 1954 la Société des Automobiles Hotchkiss achète la marque Delahaye pour une fusion mais elle cesse à son tour de fabriquer des automobiles de tourisme en 1955. 

Depuis 1966, un club de passionnés, riche de 250 membres, fait vivre ce patrimoine automobile prestigieux français et peut être considéré comme le conservateur de la marque Delahaye.

Il recense environ 1800 voitures construites de 1894 à 1954 dont la plupart sont en Europe et aux Etats-Unis !

Découvrez les activités du club sur son site internet.