Tours : "Concerts d'Automne", comme un vent de liberté soufflant sur la musique ancienne

C'est encore un tout jeune festival, mais déjà bien installé dans le cœur des mélomanes, de Touraine et d'ailleurs. Nés en 2016, les Concerts d'Automne revisitent la musique ancienne avec une liberté réjouissante, en multipliant les passerelles entre les différents répertoires.

La 6ème édition de Concerts d'Automne entame ce vendredi 8 octobre, au Grand Théatre de Tours, une série de 6 concerts qui se prolongera jusqu'au soir du dimanche 17 octobre (certains des concerts sont donnés en l'église Saint-Julien ou au Palais des Congrès).

Ce petit dernier des grands festivals de musique classique est né d'un constat fait par le grand musicologue (et auourd'hui directeur artistique de Concerts d'automne) Alessandro Di Profio : "Tours est à l'évidence une ville à forte tradition musicale, avec le Conservatoire, un département de musicologie, de nombreux musiciens, des ensembles, dont Jacques Moderne et Consonance, qui sont nos partenaires...je trouvais très paradoxal que cette ville n'ait pas son propre festival de musique classique."

Le festival est ainsi né un soir d'automne 2016, trouvant très vite son public et s'imposant dans le paysage musical. Son directeur se félicite d'un taux de remplissage de 93%, de concerts quasiment tous complets, de plus de 30 000 entrées en 5 éditions.Dès ses débuts, Concerts d'Automne revendique un goût prononcé pour les échanges entre les genres et les répertoires : "C'est un festival axé sur la musique ancienne ou baroque, des XVIIè, XVIIIè et début XIXè siècles, reprend Alessandro Di Profio., mais dans une approche extrêmement libre et novatrice. Aujourd'hui, toute une génération de jeunes musiciens se consacrent à cette musique, mais passent d'un répertoire à l'autre. De grands interprètes de Bach font du jazz, d'autres jouent du Monteverdi comme de la musique de variété.Cette génération très libre franchit sans arrêt les frontières, c'est exactement ce que l'on veut incarner avec le festival."

Illustration parfaite de cette volonté avec, en ouverture de cette sixième édition, une création "Maria, de Buenos Aires". Un opéra-tango-baroque, d'après Astor Piazzolla, le compositeur argentin qui aurait eu 100 ans cette année. Le reste du programme, très riche et varié, est à consulter sur le site de Concerts d'Automne.

La sixième édition de Concerts d'Automne s'enrichit par ailleurs d'un nouveau programme baptisé Tutti, cher au cœur de son directeur :

Le nom, Tutti, est inspiré de la musique baroque, c'est le moments où tous les musiciens jouent ensemble. On a un public très fidèle, mais on veut aller plus loin, aller chercher un public qui ne pense pas venir, qui s'auto-censure, qui pense que le classique n'est pas pour lui. Nous créons des partenariats avec le CHU, la maison d'arrêt, des assos qui travaillent dans le handicap,etc. Nous pouvons ainsi proposer des concerts et des moments autour de la musique dans des lieux où on ne les attend généralement pas.

Alessandro Di Profio, directeur artistique Concerts d'Automne

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture musique idées de sorties sorties et loisirs