Cet article date de plus de 4 ans

Victor Fourcard, représentant du Centre-Val de Loire aux Ovinpiades du salon de l'agriculture

Berger est un métier aux multiples facettes qui fait l'objet d'une compétition appelée Ovinpiades au 54 eme salon de l'agriculture. Trois compétiteurs représentent notre région, dont Victor Fourcard, étudiant en Indre-et-Loire.
La filière ovine cherche à attirer des jeunes en organisant un concours des jeunes bergers, les Ovinpiades. ©France 3 Centre-Val de Loire
Victor Fourcard, 18 ans, fait partie de la trentaine de concurrents en lice pour devenir le meilleur jeune berger de France. Il devra se soumettre à deux épreuves théoriques, six épreuves pratiques qui reflètent le quotidien d'un éleveur. Chaque épreuve est contrôlée et notée.

Un métier de passionné

Victor est en première année de BTS au lycée agricole de Tours-Fondettes pour tout apprendre de ce métier exigeant :

Il faut aimer ça et avoir l'oeil. Il faut bien voir les choses, être rigoureux... Ce sont des qualités qui font qu'en principe ça se passe bien.

Fils d'un éleveur de 400 chèvres et de 30 brebis à Savonnières en Indre-et-Loire, Victor compte bien perpétuer la tradition familiale. 

Attirer les jeunes

De son côté, la filière ovine espère attirer d'autres jeunes comme Victor Fourcard, d'où l'intérêt des Ovinpiades et de cette finale, au coeur du salon de l'agriculture. Maurice Huet, président de la filière agneau, l'explique :

C'est pour relancer et suiciter des vocations aussi parce qu'on est dans une filière où les gens s'approchent de la retraite donc il y a beaucoup d'exploitations à transmettre.

Faire connaître la filière ovine semble un pari réussi : elle sera d'ailleurs représentée pour la première fois aux olympiades des métiers à Bordeaux et sur le plan international, il existe une coupe du monde des jeunes bergers.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie salon de l'agriculture