• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Vos députés jouent-ils le jeu de la transparence ? Daniel Labaronne

Daniel Labaronne, député LREM d'Indre-et-Loire. / © IP3 PRESS/MAXPPP
Daniel Labaronne, député LREM d'Indre-et-Loire. / © IP3 PRESS/MAXPPP

Mi-janvier 2019 est sorti le rapport du Projet Arcadie sur les obligations déclaratives des députés. Depuis, nous avons entrepris de décortiquer avec chaque député sa propre déclaration d'intérêts. Est-elle remplie ? Mise à jour ? Que pensent-t-ils de de ces exigences nouvelles ? 

Par Yacha Hajzler

Cet article fait partie de la série Vos députés jouent-ils le jeu de la transparence ? Leurs déclarations à la loupe.
La notice explicative est disponible en cliquant sur le titre ci-dessus. 


Daniel Labaronne est député LREM d'Indre-et-Loire. Il s'agit de son premier mandat de député, après avoir été maire de Bléré durant 5 ans. Il a été récemment cité dans le tout dernier rapport du Projet Arcadie sur l'activité réelle des députés, où il recensait 50heures de travail, pour la rédaction et l'adoption d'un seul amendement. 
 

Sa déclaration est-elle remplie ? 


Dernière modification de la déclaration : 5 décembre 2017
 

Manquements : ses explications


Le député Labaronne a indiqué deux tentatives infructueuses de mettre à jour sa déclaration à cause d'un numéro de téléphone erroné, la procédure passant en partie par l'envoi d'un SMS. 

Les mises à jour non prises en compte concernent :

- ses participations financières. Elles ont toutes été liquidées dans l'achat d'une maison sous forme d'une SCI. 
- l'emploi de sa conjointe. La nouvelle conjointe de Daniel Labaronne est, pour sa part, une universitaire. 
 

Transparence de la vie publique : son avis


"On pourrait être encore plus tâtillon... Je crois même avoir indiqué dans ma déclaration de patrimoine que j'avais un scooter ! Cette exigence de transparence me paraît nécessaire, compte tenu des attentes du public. Ça ne me gêne pas, il ne faut pas qu'on soit inquisitrice, qu'on aille chercher chez ma compagne ou mes enfants, qui n'ont rien à voir avec ça. Pour le coup, je trouverais que ça va trop loin. En ce qui concerne l'homme public que je suis, j'estime qu'on a trouvé le bon équilibre. 

Quant à savoir si la HATVP est suffisamment vigilante, je ne peux pas répondre, je n'en sais rien : j'espère qu'elle fait son job ! La seule chose que je sais, c'est que c'est compliqué de modifier sa déclaration (rires)."

Sur le même sujet

Le Blanc, commune rurale isolée

Les + Lus