Châteauroux : solidarité avec un naufragé de la route anglais

Aprés 6 ans de voyage en camping-car, un anglais de 72 ans échoue dans un garage de Châteauroux. Son véhicule en panne, sans ressource, parlant mal le français, l'homme va retrouver les siens pour Noël grace à un élan de solidarité.

Par Nathanael Lemaire

Le 14 novembre 2017, l’équipe du garage Rollinat de Châteauroux signale à la Police Municipale la situation d’un homme âgé dont le camping-car est en panne, qui semble démuni et
souhaite dormir dans ce véhicule, sans chauffage.

La Police municipale fait le lien avec le CCAS.



Il s’agit d’un homme anglais, prénommé John, âgé de 72 ans, fragilisé suite à une chute.
Il voyage depuis 6 ans, dont 5 mois en France, et un mois à Châteauroux.
Il se retrouve avec peu de ressources, parlant très peu le français.

Grace à un salarié bilingue du CCAS, le contact va être repris avec sa famille en Angleterre et un projet de retour au pays va se construire.

Dans l'immédiat, le naufragé de la route va être hébergé au chaud dans un gîte.

John achète son billet de train et sera accompagné par les bénévoles de l'association "Allons-y-ensemble" qui aident habituellement les personnes agées en difficultés dans leur mobilité.

John devra abandonner son camping-car voué à la destruction et beaucoup d'affaires qu'il ne peut emporter dans le train.


A peine effectué ce trajet en train, John enverra une lettre de remerciement à tous ceux qui l'ont aidé pour la fin périlleuse d'un si long voyage.

"D'abord, merci beaucoup à tous pour votre gentillesse et aide durant mon "désastre" à Châteauroux.
Bonjour à tous ceux qui m'ont aidé, au bureau et à la résidence où j'ai dormi.
Je n'oublie pas Valentin, sans qui je n'aurai jamais eu mon train à Paris.
J'aurais été complétement perdu.
En arrivant à Londres, j'ai été dormir chez mon fils et sa femme à Southampton où j'ai été trés bien.
Comme ils attendent un enfant, je suis parti pour Cardiff où je connais plus de monde et je vais m'y établir.
D'autant plus que mon médecin est là.
J'espére y trouver un endroit qui devienne mon chez moi. Peut-être ai-je assez voyagé !
Merci pour les photos que vous m'avez envoyé. Je me considére le plus laid de nous tous.
Je vous tiendrai au courant des évolutions de ma vie.
Mon amour et mes remerciements."



“Firstly, many, many, thanks for your kindness and helps during my disaster in
Chateauroux. Hello to all the people who aided, at the office and the residence
where I slept.
Not forgetting Valentin, without whom I would never have made the train in Paris. I
would have been completely lost.
On arrival in London I made my way to my son and his wife's house in
Southampton, where I have been this last week being very comfortable. As they are
expecting a baby soon I am tomorrow making my way to Cardiff in Wales, where I
know more people, and hope to settle myself. Also my Doctor is based there!
So, I hope to find myself a permanent place to make my home. Perhaps I have
travelled enough!
Thank you for the photographs that you sent. I consider myself the ugly one of all of
us.
I will keep you updated with my life as it develops.
My love and thanks to you all.
John P.”





Un naufragé de la route qui ne sera pas un naufragé de la vie grace à la solidarité des castelroussains.

Sur le même sujet

My Fair Lady : dans les coulisses de la Fabrique Opéra Val de Loire (1/4)

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés