Patrimoine. L'Art Déco prend son envol à l'aéroport de Châteauroux

Publié le

A Déols, juste à côté de Châteauroux, l’usine de construction aéronautique Marcel Bloch, connu après la Seconde Guerre Mondiale sous le nom de Marcel Dassault, est une œuvre architecturale exceptionnelle.

L'usine construite le long de la RN20 sur 157 hectares entre 1936 et 1939 résume à elle seule ce qu’était Marcel Dassault : un avionneur passionné par l’architecture.

Marcel Dassault, né en 1892 à Paris, fils de médecin, est passionné de nouvelles technologies et est diplômé de l’école supérieure aéronautique en 1913.

A l’aube de ses 40 ans, en 1931, il fonde sa société aéronautique Avions Marcel Bloch et va choisir en 1935 le site de Châteauroux-Déols pour construire une usine de fabrication d’avions en série. Ainsi dès 1939 des chasseurs MBloch 151 et 152 vont sortir de l’usine et au plus fort de l’activité il y aura 2000 ouvriers.

Un ensemble remarquable

Le geste architectural est incroyable pour une usine de fabrication qui doit avant tout être fonctionnelle. Grâce à l’architecte Georges Hennequin nous avons en héritage un bel exemple de l’architecture moderniste de la fin des années 30 inspirée du Bauhaus, mouvement courant artistique allemand de cette époque mais qui, en France, fait partie de ce mouvement que l'on appelle maintenant Art Déco.

Une photo aérienne permet de voir la symétrie et l’harmonie des bâtiments administratifs de la cour d’honneur. De part et d’autre deux pavillons se font échos  avec deux rotondes vitrées tournées vers la piste d’envol.

Leur monumentalité est mise en valeur par des portiques à deux colonnes et des corniches saillantes. Cet ensemble rappelle le palais de Chaillot situé place du Trocadéro à Paris qui date de la même période.

Par ailleurs, à l’entrée du site deux petits pavillons servaient de logement pour le concierge. Là aussi on y retrouve un style épuré très vertical avec un nombre d’ouvertures et de fenêtres très importants. Le lettrage en relief sur la façade indique le nom de l’usine « Avions Marcel Bloch ».

Dans le prolongement de ses deux pavillons symétriques un autre bâtiment notable : l’atelier de pièces détachées de 10 000m² enduit de ciment pierre. Les 4 volumes semi cylindriques vitrés qui ressortent de la façade apportent une certaine élégance à l’ensemble.

Dans le prolongement un autre atelier, cette fois de montage, en brique rouge de 210 mètres de long avec un jeu des horizontales, rappelle l'Ecole d'Amsterdam et de l'architecte Dudok.

Malgré le fait qu’il y ait eu beaucoup de dégât en 1944 à la suite des bombardements l’ensemble a été reconstruit à l’identique et est protégé au titre des Monuments Historiques depuis 30 ans.

Le site est toujours exploité par l’aéroport de Châteauroux et les bâtiments sont affectés à diverses fonctions industrielles ou tertiaires.

Un livre écrit et documenté par l'inventaire du patrimoine de la région Centre-Val de Loire retrace l'histoire de ce patrimoine industriel.