Indre : bientôt un refuge pour accueillir la faune sauvage à Argenton-sur-Creuse

Faune 36 cherche des financements pour ouvrir son refuge à Argenton-sur-Creuse. La Mairie de la commune de l’Indre prête une partie des locaux de l’ancien abattoir de la ville. L'association Faune 36 a lancé un financement participatif sur Helloasso.

© Faune36

"En France, on devrait avoir un centre d’accueil de la faune sauvage par département, on en est loin ! " explique Marianne Henon, secrétaire de l’association Faune 36.

Avec le projet de l’association Faune 36, un centre d’accueil pourrait voir le jour dans l’Indre à Argenton-sur-Creuse. La commune met à disposition 1220 m2 sur les lieux de l’ancien abattoir de la ville, fermé en 2010. Avec 220 m2 de locaux fermés et près de 1000m2 d’extérieur, le refuge pourra accueillir près de 300 animaux sur une année.

Quelques chantiers participatifs ont permis l'installation d'enclos en extérieur.
Sur les 80 adhérents, 25 bénévoles ont déjà mis la main à la patte pour désherber les extérieur et installer les premiers enclos.
Quelques chantiers participatifs ont permis l'installation d'enclos en extérieur. Sur les 80 adhérents, 25 bénévoles ont déjà mis la main à la patte pour désherber les extérieur et installer les premiers enclos. © Faune 36

L’association a lancé un financement participatif sur la plateforme Helloasso pour lever 5000€. Cette somme sera employée principalement pour mettre aux normes les bâtiments.

Il faut réaliser des travaux de plomberie, rénover le système de ventilation et le chauffage. Une autre partie de cette somme sera dédiée à l’achat d’équipement comme des enclos pour les carnivores et deux enclos pour les écureuils. 

L’appel aux dons de particuliers reste un passage obligé pour l’association bien qu’elle soit soutenue en majorité par des fonds privés. Pour l’essentiel, le projet est financé par des fondations comme la Fondation Nature et Découverte, la SPA ou l’association Bourdon puis, les dons des adhérents de l'association. 

Début de l'installation d'enclos extérieurs pour accueillir les animaux.
Début de l'installation d'enclos extérieurs pour accueillir les animaux. © Faune 36

Pour le moment, le dossier est encore entre les mains de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations de l’Indre (DDCSPP) pour validation.

"Nous avons fait une demande pour 34 espèces (32 espèces de mammifères et 2 de reptiles), ce sont les espèces les plus fréquemment rencontrées dans l’Indre"  précise Marianne. Car ce nouveau refuge a pour but d’accueillir en priorité des mammifères et des reptiles.

Les oiseaux étant plus facilement transportables, ils peuvent être transférés dans d’autres centres comme celui de Vierzon. Car ouvrir un centre de soin pour animaux sauvages c’est aussi s’appuyer sur un réseau, celui des autres refuges et centres de soin de la région et alentour. Le projet de faune 36 est donc soutenu par l’association Indre Nature et reste en lien avec les sites de Touraine, du Limousin et d’Auvergne.

CARTE. Centre d'accueil et de soins pour la faune sauvage dans la région Centre-Val de Loire

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature