• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Indre : une coiffeuse récupère les cheveux de ses clients, les donne pour faire des perruques pour les malades du cancer

© Flora Lacôte
© Flora Lacôte

Une coiffeuse d'Argenton-sur-Creuse dans l'Indre propose à ses clientes de donner leurs mêches de cheveux. Objectif : créer des perruques et en faire bénéficier les malades du cancer.

Par Isabelle Racine

Dans son salon de coiffure "Secrets de coiffure" à Argenton-sur-Creuse dans l’Indre, Flora Lacôte fait des colorations, des mêches et coupe les cheveux de ses clientes. Jusque-là, rien de particulier. Bien sûr, il y a une suite à ce début d'histoire. Depuis quelques années, quand une cliente aux cheveux longs arrive dans son salon et qu’elle souhaite une coupe courte, elle lui propose de couper ses cheveux et de les donner à des associations pour en faire des perruques. Des perruques destinées à des malades qui ont perdu leurs cheveux et qui n'ont pas forcément les moyens financiers de s'acheter une perruque. Elle nous a raconté comment tout a commencé :
 

« Nous avons tous été, un jour, confrontés à la maladie, au cancer d’un membre de notre famille, d’un proche ou d’un ami. Un jour, une de mes clientes que je connaissais de longue date m’a dit :"J’ai un cancer… mes cheveux tombent par poignée… je ne le supporte plus… il faut tout couper.» 
 

Flora Lacôte a fait ce que lui demandait sa cliente. Des années après, elle s'en souvient parfaitement :


« Il y avait beaucoup d'émotion. Couper des cheveux dans ce contexte n'est pas un geste anodin… surtout entre femmes. C’est poignant. Pour une femme, ne plus avoir de cheveux, c’est la féminité qui est touchée ». Flora Lacôte

 

Donner pour aider les autres

Depuis, elle propose à ses clientes de couper leurs cheveux et de les donner. Il suffit que cheveux soient en bon état : elle les envoie soit à "Solidhair", soit à "Fake hair don’t care". Deux associations qui ont la même démarche mais qui procèdent de façon différente :
L'association Solidhair s’est donnée pour objectif de collecter des mèches de cheveux grâce aux particuliers et aux coiffeurs. Les cheveux doivent être naturels, sans coloration et les mêches doivent mesurer plus de 25 cm. L’association les vend ensuite à des perruquiers. Avec l’argent récupéré, l’association aide financièrement les personnes malades du cancer et en difficultés financières à acheter des perruques. Au 31 décembre 2018, l’association Solidhair a aidé 385 personnes. 
 
Quant à l'association Fake hair don’t care, elle crée elle-même des perruques avec les cheveux récoltés. Elle propose ensuite les prothèses capillaires à la vente. Le prix des perruques est calculé en fonction des de chaque personne. 


« Quand on est malade du cancer et qu'on a perdu ses cheveux, c'est évidememnt une période difficile à vivre... Si en plus, on n'a pas les moyens d'acheter une perruque confortable qui coûte plusieurs centaines d'euros, ça complique la vie. La sécurité sociale ne participe qu'hauteur de 125 euros dans l'achat d'une perruque.»

 



Une peu de solidarité

Les clients de Flora Lacôte sont très réceptifs. Ils acceptent de donner, c'est tout simplement un geste de solidarité. C'est donner un petit quelque chose de soi pour aider... Il y a même des clientes qui ne viennent que pour cela : elles laissent pousser leurs cheveux et les font couper... pour une très bonne cause !




 

Sur le même sujet

Tours : la première pierre du projet "Porte de Loire" posée ce matin

Les + Lus