Indre : nouvelle opération Stop-train en gare d’Argenton-sur-Creuse pour réclamer le rétablissement de l’arrêt de trains

La lutte continue. Le 27 Mars dernier en assemblée générale, les membres de l’association de défense de la gare d’Argenton avaient voté deux opérations stop- train, les 16 et 30 avril pour réclamer le rétablissement de l’arrêt de trains intercités en gare.

Les membres du Comité de défense de la Gare d'Argenton sur Creuse étaient à nouveau sur le front ce vendredi pour défendre leur droit à avoir plus de dessertes de trains en gare.
Les membres du Comité de défense de la Gare d'Argenton sur Creuse étaient à nouveau sur le front ce vendredi pour défendre leur droit à avoir plus de dessertes de trains en gare. © Comité de défense de la Gare d'Argenton sur Creuse

C’est décidément un combat de longue haleine pour ces militants. Victimes, comme tous les usagers de France des restrictions de circulation des trains en période de Covid, ils ont dû passer de six à trois arrêts d’intercités par jour. Et aujourd’hui, alors que la situation semble s’éclaircir, il reste encore des motifs d’insatisfaction.

Même si certains aménagements ont été faits pour améliorer la desserte, il  n’en demeure pas moins que le train de 9h59, qui devait être rétabli le 10 mai, n’apparaît sur le site de la SNCF qu’à partir du 31 Mai. Martine Irzenski, la Présidente de l’association se pose la question suivante « on se demande si ce n’est pas délibéré de leur part, car pourquoi remettre tous les trains au 30 avril et 3 mai, la plupart des TER vont être remis le 3 mai, le train de 19h40 est rétabli à partir d’aujourd’hui, et comme par hasard, le seul train supprimé depuis cet été, qu’on réclame, n’est pas rétabli. »

Comble de malchance une réunion prévue a été reportée, ce que les membres de l’association vivent mal « ça tombait mal, puisque là on aurait bien aimé avoir tous les interlocuteurs directement en visio et leur poser la question et pouvoir reparler de ce souci, mais malheureusement on n’a pas pu le faire, c’est vraiment très dommage. » Pour l’instant aucune nouvelle date de rencontre n’a été fixée.

Alors les membres de l’association forte de 200 personnes dont de nombreux élus, ont repris leur action symbolique d’arrêt du train en gare d’Argenton. Ils étaient 165 à avoir répondu à l’invitation.  Et devant le manque de réactivité des décideurs, ils ont décidé de renouveler leurs actions les 10 et 14 Mai et tous les jeudis suivants jusqu’à satisfaction de leur réclamation.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports en commun économie transports