Une vidéo réalisée avec les Bodin’s pour faire venir des médecins dans la commune d’Eguzon dans l’Indre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Isabelle Racine .

La commune d’Eguzon n’a plus qu’un médecin. Pour en attirer un, deux et même trois, elle a réalisé une vidéo pour vanter ses atouts. Pour se faire, elle a recruté deux acteurs : les Bodin’s !

Depuis le début de l’année 2022,  Eguzon n’a plus qu’un médecin. Ce bourg de 1 500 habitants en avait encore deux fin décembre 2021, mais un des médecins a fait valoir ses droits à la retraite. Une catastrophe pour les habitants d’Eguzon et plus globalement pour ce bassin de population de 5 000 habitants. Pour consulter un généraliste, les habitants doivent désormais aller à Argenton-sur-Creuse, à vingt kilomètre de là, et même dans le département limitrophe de la Creuse. A Eguzon pourtant, il y a un centre médical avec huit infirmiers, trois kinés, un dentiste, un ostéopathe, une orthophoniste et une psychologue.

Dans le bourg il y a une podologue, un vétérinaire, des ambulanciers et une pharmacie. Il y a donc de nombreux professionnels de santé mais il manque des médecins. La commune s’est donc mise en chasse, elle aimerait voir arriver un, deux et même trois médecins : il y a de la place pour les accueillir en libéral ou de les installer pour les salarier via le Conseil Régional du Centre-Val de Loire. Les habitants, tous très inquiets de la situation, ont décidé de se prendre en main pour attirer des médecins : ils ont décidé de faire réaliser une vidéo pour vanter leur commune et son cadre de vie.

Nous voulions faire une vidéo avec de l’humour pour nous démarquer de tout ce qu’on peut trouver déjà en ligne.

Leslie Meurant, élue au conseil Municipal d’Eguzon, chargée de la santé.

Avec le réalisateur, Stéphane Tilly, ils ont cherché de l’aide, ils voulaient marquer les esprits et le faire avec humour. En effet, les vidéos réalisées pour recruter des médecins sont nombreuses. Ils ont réfléchi, et sont tous tombés d’accord : ils ont pensé aux Bodin’s, à Christian et Maria, ce duo comique originaire d’Indre-et-Loire, incarné par Vincent Dubois et Jean-Christian Fraiscinet. Ce couple d’humoriste a tout de suite dit oui : les deux acteurs connaissent bien la région d’Eguzon, ils viennent depuis plusieurs années au salon de la Rando fin octobre, lors de la fête de la châtaigne, pour présenter leur travail au public. 

Les Bodin’s ont tourné eux-mêmes leur intervention que l’on voit dans la vidéo pour faire la "réclame" d’Eguzon

Il fait beau une grande partie de l’année... y’a des champignons dans les bois... on peut se baigner !

Les Bodin’s

Ensuite, le réalisateur a tourné les images avec les habitants, les professionnels de santé déjà installés à Eguzon et le conseil municipal. Puis il a monté les images en mettant en avant tous les atouts : le cadre de vie avec le lac d’Eguzon, la proximité avec des villes comme Châteauroux et Limoges, les écoles et les collèges pour accueillir les enfants des médecins, la proximité avec l’Autoroute A20.

Nous avons bien conscience que les médecins ont envie de pouvoir avoir des loisirs, scolariser leurs enfants sans problème, et travailler avec d’autres professionnels. Nous avons beaucoup d’atouts et les avons mis en avant. Tout le monde est concerné.

Christophe Joly, habitant d’Eguzon

La vidéo a été publiée le 21 avril. Tout le monde a joué le jeu, et diffusé la vidéo sur les réseaux sociaux. Elle comptabilise déjà 11 000 vues.

Les Bodin’s 

Dans les années 90, Vincent Dubois et Jean-Christian Fraiscinet, deux humoristes originaires de Tours créent leur duo : les Bodin’s. Ils incarnent la mère et le fils et racontent dans leur spectacle leur vie dans leur ferme : Vincent Dubois enfile le costume de Maria et son acolyte donne vie à Christian, son fils. Leur premier spectacle : les Bodin's en duo.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité