• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Interdisciplinarité, codage et sécurité : ce qui va changer à la rentrée des classes

Marie Reynier (troisième en partant de la gauche), la rectrice de l'académie d'Orléans-Tours, a présenté les nouvelles mesures mises en place dans les établissements scolaires effectifs dès le jeudi 1er septembre. Orléans, le 30 août 2016. / © Amira Bouziri
Marie Reynier (troisième en partant de la gauche), la rectrice de l'académie d'Orléans-Tours, a présenté les nouvelles mesures mises en place dans les établissements scolaires effectifs dès le jeudi 1er septembre. Orléans, le 30 août 2016. / © Amira Bouziri

L'académie d'Orléans-Tours fait une rentrée synonyme de nouveautés. Plusieurs réformes du gouvernement ont été mises en place ainsi qu’une sécurité renforcée dans tous les établissements de France. Focus sur cinq d'entre elles.

Par A.B.

Les élèves de la maternelle au lycée sont concernés par ces nouveautés dans le système scolaire. Si le rythme des journées d'école ne change pas cette fois-ci, ce sont les méthodes d'enseignement qui prennent un coup de jeune. Cette année, le ministère de l’Education souhaite faire la part belle à la pratique du numérique et à un apprentissage efficace.

  • L’interdisciplinarité dans les cours

"C’est quand le corps enseignant fait corps et que les élèves le ressentent, que les meilleurs résultats sont obtenus", assure Marie Reynier, rectrice de l’académie Orléans-Tours. Très critiquée, l’interdisciplinarité consiste à mêler plusieurs matières dans un même cours pour permettre à l’élève de mieux comprendre un problème donné.

Elle précise en réponse aux détracteurs : "C’est le contexte qui est interdisciplinaire, le professeur de mathématiques reste le professeur de mathématiques, et le professeur de lettres reste le professeur de lettres".
 

  • Les langues anciennes en progression, une deuxième langue vivante dès le primaire

Le latin sera toujours autant enseigné cette année. L’académie d'Orléans-Tours compte 222 collèges sur 231 collèges publics dans lesquels on donne des cours de latin. Les cours de grec, eux, se multiplient puisque dans la région, ils seront proposés dans 47 établissements au lieu de 27 en 2015.

A partir de septembre, il sera possible pour les élèves de commencer à étudier une deuxième langue vivante - allemand, espagnol, chinois ou arabe - dès la CM1 au lieu de la découvrir en 5ème comme c’est le cas dans tous les collèges publics aujourd’hui. Un nouveau dispositif qui a été mis en place par le rectorat dans 117 établissements cette année.

  • Le numérique prend de l’ampleur

Le codage et la programmation font officiellement partie du programme de mathématiques de l’année scolaire 2016-2017 dans les collèges et les lycées. Il sera aussi question de sensibiliser les élèves à l’utilisation du numérique notamment dans la recherche d’informations.

Nous avons posé trois questions à Pierre Cauty, délégué au numérique à l’académie d'Orléans-Tours, sur la mise en place de cet apprentissage.

Le numérique à la rentrée 2016 : trois questions au délégué au numérique de l'académie d'Orléans-Tours
Vidéo : Amira Bouziri

 

  • La sécurité renforcée dans les établissements scolaires

Une série de mesures et de consignes de sécurité ont été annoncées par les ministres de l’Education, de l’Intérieur et de l’Agriculture, concernant tous les établissements scolaires. Plusieurs exercices sont désormais obligatoires pour se préparer à une éventuelle attaque.

Un exercice "attentat-intrusion" par an est obligatoire, il devrait être mis en place avant les vacances de la Toussaint en présence des forces de l’ordre, dans toutes les écoles du secteur, a annoncé Marie Reynier. Des enseignants seront formés pour réagir en cas d’attentats et 100% des élèves de 3ème seront sensibilisés ou formés aux premiers secours.

  • Le brevet des collèges évolue

Le brevet des collèges s’étoffe et accueille de nouvelles épreuves : les sciences de la vie et de la terre, la physique-chimie et la technologie. Il est question aussi de donner plus de place à l’oral. Les élèves de 3ème devront, par exemple, proposer un projet et l’exposer devant un jury. Le thème est libre mais devra être issu des enseignements pratiques interdisciplinaires ou des parcours d’éducation artistique et culturelle, avenir et citoyen.

Si les notes sont suffisantes et que le brevet est obtenu, les collégiens auront droit à une cérémonie de remise des diplômes.
 

Sur le même sujet

Agathe Fournigault : "Le Grenelle des violences conjugales de Marlène Schiappa ? Une supercherie !"

Les + Lus