Le réveil des chenilles processionnaires

© F3
© F3

C'est une invasion. Avec le beau temps, les chenilles processionnaires, qui colonisent nos pins, sont de sortie. Elles descendent de leurs arbres pour aller s'enterrer dans le sol. C'est à ce moment qu'elles sont les plus dangereuses. Leurs poils sont très urticants. 

Par Ch.L/A.G

La chenille processionnaire est un insecte aussi petit que dangereux. C’est un fléau pour les pins dont elles pompent l’énergie. Mais aussi pour nous et nos animaux domestiques. Allergies, problèmes pulmonaires, mieux vaut éviter son chemin et faire appel à un spécialiste.

"La chenille en elle même n'est pas dérangeante. C'est surtout son poil. Qu’elle laisse dans l’arbre. Un poil urticaire et actif pendant cinq ans" avertit l'arboriste Benjamin Pilou.  

Pendant l'hiver, les colonies de chenilles se regroupent habituellement dans des cocons. Lorsqu’il ne fait pas froid, elles descendent de l’arbre pour se nymphoser dans le sol, c'est-à-dire atteindre le stade chrysalide.

Depuis une semaine, on observe leurs processions un peu partout dans la région. ►Dixit ci-dessous les nombreux messages postés ce matin sur notre page facebook

 / ©
/ ©


Comment faire pour s'en débarrasser ? 

Le site France chenilles propose une kyrielle de solutions pour limiter la propagation de la chenille : 
  • traitement phytosanitaire biologique
  • éradication des branches porteuses
  • amélioration de la biodiversité
  • piégeage par confusion sexuelle
  • ► le plus naturel : l'installation de nichoirs à mésange, le seul prédateur connu de la chenille

Sur le même sujet

Tout le monde peut prendre sa place

Les + Lus