• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Ligue 2 : Tours et Châteauroux vont essayer de retrouver le sourire ce vendredi soir

Ibrahim Cissé et les Tourangeaux vont essayer de faire plaisir à leurs supporters ce vendredi soir / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
Ibrahim Cissé et les Tourangeaux vont essayer de faire plaisir à leurs supporters ce vendredi soir / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

En attendant la rencontre de mardi qui opposera Orléans à Ajaccio, Tours et Châteauroux ouvrent le bal de la 18eme journée de Ligue 2. Tour d’horizon 

Par Arnaud Moreau

Après une dernière journée où tous les clubs régionaux se sont inclinés à l’exception de Châteauroux, cette soirée qui se profile est l’occasion de se rattraper.
Du côté de Tours, il n’y a presque plus rien à espérer de cet exercice 2017-2018. Les « bleus » sont solidement ancrés dans le fond du classement avec seulement 5 points au bout de 17 journées. Pratiquement du jamais vu à ce niveau. La seule chose à faire ? Essayer de produire du jeu et au moins faire plaisir aux supporters du stade de la Valée du Cher. Ils étaient près de 3000 courageux à assister au dernier match à domicile. Rencontre qui a vu Tours s’incliner 2 buts à 1 face au Gazelec Ajaccio.

Il faut donc essayer de se relancer et c’est Nancy qui se présente ce vendredi. Les Lorrains sont aussi dans de beaux draps : à la 17eme place avec 17 points.
Les Nancéens sont néanmoins sur une bonne série et ont hâte d’en découdre.




Du côté de la Berrichonne, les ambitions sont autres : le club est bien au chaud, à la 12ème place, et espère jouer les troubles fêtes cette saison. Certes, le club a signé un match nul pour sa dernière sortie à domicile face au Paris FC, 0-0, mais l’équipe a signé de belles victoires cette saison. L’entraîneur, Cédric Vasseur, aime bien brouiller les pistes…



Après ces deux rencontres, Orléans viendra clore cette journée en affrontant le Gazelec Ajaccio mardi à 19h.

Sur le même sujet

Maltraitance animale : l'ours Mischa soigné en urgence au refuge de

Les + Lus