La Blésoise Célia-Belle Mohr en lice à Roland-Garros ce dimanche 2 juin

La jeune sociétaire de l'AAJ Blois a fait un bond dans le classement international junior. / © Ch Chapiotin, F3 Centre-Val de Loire
La jeune sociétaire de l'AAJ Blois a fait un bond dans le classement international junior. / © Ch Chapiotin, F3 Centre-Val de Loire

La jeune fille de 17 ans, licenciée à l'AAJ Blois a connu ces dernières années une progression fulgurante dans le classement international. Cela lui a valu une invitation dans le tableau final de Roland-Garros junior. Elle affronte ce dimanche la tête de série n°11 du tournoi.

Par Christelle Chapiotin

Il y a deux ans encore, Célia-Belle Mohr n'était qu'une bonne joueuse de tennis dans le Sud de la France, près de Nice où elle a grandi. Tout a changé au cours de l'été 2017, quand elle a déménagé vers Montargis.

Lors d'un tournoi en région, la jeune fille a été repérée par des cadres de la ligue qui l'ont très vite invitée à rejoindre le centre fédéral d'entraînement à Blois. Ivan Beznik, qui travaille avec elle depuis maintenant un an et demi, explique :

C'était un profil qui nous intéressait, avec un fort potentiel à exploiter. Avec nous, elle est passée d'un ou deux entraînements par semaine à un entraînement bi-quotidien, et ça a changé beaucoup de choses.

Classée 2/6 en arrivant dans la région, Célia-Belle, 1,83m, licenciée à l'AAJ Blois, affichait de belles qualités physiques et athlétiques. Elle a évolué au fil des mois, jusqu'à intégrer le classement national, elle est actuellement 60e joueuse Française.

Parallèlement, elle a progressé dans le classement international junior, passant de la 500e place à la 135e. Elle suit maintenant son cursus scolaire par correspondance, et enchaîne les tournois internationaux, et les bons résultats.

Je comprends assez vite ce qu'on me demande, en règle générale, je n'ai pas de problème à  mettre en application les exercices proposés.

La tête sur les épaules, Célia-Belle sourit quand elle parle tennis. Selon son entraîneur, la jeune championne n'avait pas réellement conscience de ses qualités en intégrant le centre fédéral. Cette invitation sur le prestigieux tournoi de Roland-Garros est une belle récompense pour tout le travail  fourni.

Tous deux se sont rendus Porte d'Auteuil dès cette fin de semaine, pour s'imprégner de cette ambiance si particulière, et entrer progressivement dans la compétition.
 
Célia-Belle Mohr et son entraîneur Ivan Beznik ont préparé Roland-Garros à Blois. / © Ch. Chapiotin, F3 Centre-Val de Loire
Célia-Belle Mohr et son entraîneur Ivan Beznik ont préparé Roland-Garros à Blois. / © Ch. Chapiotin, F3 Centre-Val de Loire

Le tirage au sort a désigné  la Russe Alina Charaeva, tête de série n°11 du tournoi comme adversaire de notre représentante Blésoise. La rencontre est programmée ce dimanche 2 juin, en 2e rotation sur le court n°13.

Même si son entourage lui dit de ne pas se mettre la pression, Célia-Belle avoue cogiter un peu :

C'est mon premier tournoi du grand schelem, j'ai envie de bien faire, donc je me mets un peu la pression moi-même. Après je sais que c'est quand je suis relâchée que je joue le mieux.

Célia-Belle Mohr pourra compter sur sa puissance et son mental de guerrière pour se lancer dans la bataille. Parmi ses modèles, les soeurs Williams, souhaitons à notre jeune championne le même parcours que ces deux grands noms du tennis.


Pour mieux la connaître, nous nous sommes rendus aux stades de ligue, à Blois, pour assister à l'un de ses derniers entraînements avant le départ pour Paris. Reportage : Ch. Chapiotin, X. Naizet, F. Belzeaux.
 


 

Sur le même sujet

Les + Lus