Blois : rencontre avec un jeune prodige de la peinture

Retenez bien ce prénom : Merlin. L'artiste peintre blésois a tout juste 20 ans et une touche artistique très personnelle. Sa spécialité : les animaux mais il s'essaie à plein d'autres modèles. Pendant les Journées européennes des métiers d'art, il est à O'Zénith à Blois avec Sélestino Roxo. 
 
Merlin Riand a été exposé pour la première fois à 12 ans
Merlin Riand a été exposé pour la première fois à 12 ans © Marine Rondonnier-France 3 CVDL
Un portable dans une main, un pinceau dans l'autre. Merlin Riand appartient à la génération d'artiste 2.0.  "En fait, j'aime partir d'une photo pour la réinterpréter". Au moment où nous le rencontrons dans le café O'Zénith à Blois, il est en train de dessiner un chimpanzé. L'air de rien en 5 minutes, l'animal prend vie sur la toile. " C'est intéressant de faire ressortir sur la toile ce qu'on ne voit pas a priori sur la photo"
Chimpanzé peint en quelques minutes sous nos yeux par Merlin Riand
Chimpanzé peint en quelques minutes sous nos yeux par Merlin Riand © Marine Rondonnier -France 3 CVDL


Fils d'un moniteur équestre, il aime peindre le mouvement

Merlin Riand a grandi avec les chevaux à côté de Blois. C'est d'aillleurs un de ses thèmes de prédilection. Son père était moniteur équestre. "J'ai commencé à dessiner en regardant les chevaux. Puis j'ai pris quelques cours vers 7 ans sur les différentes techniques. Ensuite, je crois que j'ai appris seul en essayant des choses.
Merlin Riand a grandi avec les chevaux ce qui en fait son thème de prédilection
Merlin Riand a grandi avec les chevaux ce qui en fait son thème de prédilection © Marine Rondonnier -France 3 CVDL

Aquarelle, fusain, croquis : Merlin Riand s'essaie à la peinture d'autres animaux mais aussi à des portraits et des natures mortes. " Tant que je prends plaisir à dessiner, ça me va. Si en plus le résultat est bon, c'est encore mieux".

Le dessin essentiel dans sa vie

A 20 ans, Merlin ne se voit pas faire autre chose que dessiner dans la vie. Il est d'ailleurs en première année aux Beaux arts d'Angers. " Si on m'enlève le dessin, c'est comme me priver de nourriture. C'est mon moyen d'expression. Je crois que je suis complètement addict." 
 
Merlin Riand et Sélestino Roxo exposent à O'Zenith tout le week-end.
Merlin Riand et Sélestino Roxo exposent à O'Zenith tout le week-end. © Marine Rondonnier - France 3 CVDL

A côté de Merlin, Sélestino Roxo commence une gravure sur plexiglas. " Je suis certain que c'est un artiste qui gagnera sa vie. Il ne faut pas qu'il lâche. Il a une touche personnellle, un truc loin des standards. Il y arrivera j'en suis sûr. J'aurais aimé que quelqu'un me dise ça à son âge. Cela m'aurait évité de perdre du temps en travaillant dans le bâtiment avant de reprendre ma vraie passion pour laquelle je suis né : la création." 

Sélestino Roxo et Merlin Riand sont à O'Zénith à Blois le samedi 6 et le dimanche 7 avril 2019 de 11 h à 19 h dans le cadre des JEMA 2019.
Reportage de Marine Rondonnier, Stephano Larusso et Marion Dubois : 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture