Les objets de culte volés par un “pilleur d'églises” rendus à plusieurs communes du Loir-et-Cher

Un calice et deux bougeoirs, volés et restitués à la commune de Binas (Loir-et-Cher) / © Julie Postollec / France 3 CVDL
Un calice et deux bougeoirs, volés et restitués à la commune de Binas (Loir-et-Cher) / © Julie Postollec / France 3 CVDL

Le "pilleur d'églises" avait sévi dans toute la France, avant d'être interpellé en avril dernier. 

Par Yacha Hajzler

Ciboires, calices, ostensoires... Une vingtaine d'objets de culte volés dans sept communes du Loir-et-Cher ont été restituées ce 7 novembre aux maires par la gendarmerie de Quimperlé, dans le Finistère. La commune de Binas, par exemple, a pu récupérer un calice et deux bougeoirs d'autel (ci-dessus)

Volés en avril 2019, ces objets lithurgiques ont tous été dérobés par le même homme, un Sarthois de 37 ans. Comme le raconte la gendarmerie sur son site internet, le voleur avait été interpellé dans l'Aisne le 11 avril dernier, alors qu'il refusait de se soumettre à un contrôle routier. Dans son véhicule, les forces de l'ordre découvrent une quarantaine d'objets de culte, dissimulés sous des couvertures.
 


Au total, l'homme avait en fait dérobé plus de 70 biens similaires, qu'il revendait ensuite à des antiquaires. Selon nos confrères de Actu.fr, l'homme racontait aux acheteurs avoir hérité, avec son cousin "d’une propriété sur laquelle se trouve une chapelle privative" et disait vouloir "vendre les objets qui s’y trouvent"

La gendarmerie avait alors lancé un appel sur les réseaux sociaux afin d'identifier et de restituer les biens. C'est aujourd'hui chose faite à Binas, Pontlevoy, Vendôme, Montrieux-en-Sologne, Loreux, Mondoubleau et Pruniers-en-Sologne. 

Sur le même sujet

Les + Lus