• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Présidence de LR : Guillaume Peltier ne sera pas candidat

Guillaume Peltier se range finalement derrière la candidature de Christian Jacob.
Guillaume Peltier se range finalement derrière la candidature de Christian Jacob.

Dans une interview accordée à Aujourd'hui en France, le député de Loir-et-Cher annonce son soutien à Christian Jacob. Mais il ne renonce pas à de plus grandes ambitions telles que la présidence de la République.

Par France 3 Centre-Val de Loire

« Je fais le choix de l’unité et du collectif. J’ai donc décidé de ne pas être candidat à cette élection. » Après plusieurs semaines de réflexion faisant suite à la démission de Laurent Wauquiez de la présidence de LR, elle-même consécutive à l’échec du mouvement aux dernières élections européennes, Guillaume Peltier a mis fin au suspense. L’actuel vice-président de LR a communiqué sa décision selon le calendrier qu’il avait fixé, c’est-à-dire quelques jours après la convention nationale que Les Républicains ont tenue ce week-end.

S’agit-il d’une décision de raison ou de conviction ? Depuis les européennes, le député de Loir-et-Cher a beaucoup  consulté et compté ses soutiens potentiels. Il affirme que plus de vingt parlementaires étaient prêts à le soutenir, un chiffre suffisant pour légitimer sa candidature. Mais il a estimé que « l’unité doit aujourd’hui prévaloir. Christian Jacob peut garantir le redressement de notre famille. »

Fort de ce soutien qui s’ajoute au retrait de Bruno Retailleau, M. Jacob se présentera à l’élection en position de favori face à ses deux adversaires déclarés, Guillaume Larrivé, député de l’Yonne et Julien Aubert, député du Vaucluse.

Actuel vice-président de LR, Guillaume Peltier devrait logiquement obtenir de nouvelles responsabilités dans l’organigramme du parti en cas de victoire de Christian Jacob.

Une ambition présidentielle ?


Mais à terme, ses aspirations sont bien plus élevées. Questionné par Aujourd’hui en France sur ses ambitions présidentielles, l’éphémère maire de Neung-sur-Beuvron (41) commence par répondre : « Il serait particulièrement prétentieux pour quiconque dans notre famille politique de parler aujourd’hui de 2022. » Il poursuit toutefois en annonçant qu’il  publiera un livre programmatique à l’automne pour « contribuer activement à la refonte idéologique de la droite française » et ultérieurement « permettre collectivement d’être en situation d’offrir une alternative sérieuse aux français. »

Dans un sondage réalisé par Viavoice pour Libération du 1er au 3 juillet (sur un échantillon de 1002 personnes) « les Français » ont été interrogés sur les personnalités qui pourraient représenter l’avenir de la droite. La bonne nouvelle pour Guillaume Peltier est qu’il figure dans la liste. La mauvaise est qu’il se trouve en 15e position, loin derrière Xavier Bertrand et Nicolas Sarkozy, les mieux considérés par l’opinion publique.

36% des sondés estiment que M. Peltier incarne plutôt bien l’avenir de la droite. 6% seulement jugent qu’il l’incarne « plutôt bien. »
 

Sur le même sujet

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus