Boigny-sur-Bionne mobilisé contre une plateforme logistique

Publié le Mis à jour le
Écrit par Rémy Chidaine
Boigny-sur-Bionne (Loiret) craint l'augmentation de la circulation qu'amènerait la nouvelle plateforme.
Boigny-sur-Bionne (Loiret) craint l'augmentation de la circulation qu'amènerait la nouvelle plateforme. © France 3 Centre - Val de Loire

Un promoteur de plateformes logistiques veut installer à Boigny-sur-Bionne un énorme site de stockage qui emploierait environ 700 personnes. Mais les communes à proximité craignent l'augmentation du trafic de camions qui pourrait perturber leur tranquillité.

L'ancienne usine Lexmark de Boigny-sur-Bionne (Loiret), fermée en 2009, est sur le point de connaître une reconversion qui suscite beaucoup d'hostilité. Argan, promoteur de plateformes logistiques, veut y installer un énorme site de stockage qui emploierait environ 700 personnes.

Problème, il en résulterait également une augmentation du trafic de camions, qui pourrait perturber la tranquillité de plusieurs communes situées à proximité. Les riverains en craignent 800 par jour, pour un total de 10000 véhicules au quotidien.

60 hectares de forêt en sursis

Le projet, sur 160000 m², aboutirait à la création de l'une des plus grandes plateformes de France. Au détriment également de 60 hectares de forêt. Malgré les perspectives d'emploi, les élus locaux ont fait savoir leur opposition.

L'agglomération d'Orléans regrette également de ne pas avoir été associée au projet et met en avant d'autres possibilités de sites. Le verdict reviendra au préfet, qui doit se prononcer à la fin du mois.


Le reportage de Xavier Naizet et Grégoire Grichois :

Plateforme logistique Boigny sur Bionne

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.