Dans le Loiret, un restaurant a choisi de renoncer à son étoile Michelin

Publié le
Écrit par Romane Sabathier .

Le restaurant Côté Jardin, situé à Gien dans le Loiret, a décidé de renoncer à son étoile Michelin après sept ans d'apparition dans le célèbre guide. Pour le chef, c'est un moyen de se renouveler et se lancer de nouveaux défis.

La nouvelle a de quoi étonner quand on sait que certaines restaurateurs en rêvent toute leur carrière. A Gien, dans le Loiret, le restaurant gastronomique Côté Jardin a décidé de renoncer à son étoile Michelin, qu'il détenait depuis 2015. Une décision en discussion depuis plus d'un an avec le célèbre guide mais qui devrait aboutir.

Syndrome de l'imposteur et désir de renouveau

"Pour nous, on ne rentrait pas dans les critères de l'étoile Michelin. On a le sentiment de ne pas appartenir à ces grandes maisons" juge Arnaud Billard, le chef de cet établissement emblématique de Gien. En 36 ans de restauration, la prestigieuse récompense n'a jamais représenté un objectif à atteindre pour son propriétaire. Car dans son restaurant, qu'il tient depuis 2003, c'est avant tout la convivialité qu'il recherche. "Pour moi la plus belle récompense, c'est surtout quand des clients viennent me remercier en cuisine". 

C'est aussi un désir de renouveau qui a motivé sa décision, "un vrai besoin de changement s'imposait". Si pour l'instant ce changement n'en est qu'au stade d'esquisse, Arnaud Billard a déjà une idée de ce qu'il pourrait modifier dans son restaurant. "Avant, on faisait des menus dégustation avec toujours entrée, plat et dessert. Là on va proposer une vraie carte avec au choix entrée-plat ou plat-dessert". Aux côtés de sa compagne et ses filles avec qui il travaillent, Arnaud Billard est confiant quant à la mise en place de ce changement de carte prévue pour le 8 septembre : "on se comprend sans même se parler"

Renoncer à un guide de référence

Le célèbre guide emploie chaque année des inspecteurs qui sillonnent tout le pays à la recherche de nouveaux bijoux de la gastronomie française. Plus de 100 ans après sa première parution, il demeure une référence dans le milieu de la gastronomie et la présence de son logo sur un établissement est indéniablement un gage de qualité. Le chef ne craint-il donc pas que moins de personnes se bousculent à sa porte ? "Notre clientèle locale et très habituée est venue et pendant avant l'étoile et je sais qu'elle continuera de venir après". 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité