Débrayage au Centre Hospitalier Pierre-Lebrun, l'EPHAD de Neuville-aux-Bois

Publié le Mis à jour le
Écrit par Théophile Mbaka

Poussée de fièvre au Centre Hospitalier Pierre-Lebrun de Neuville-aux-Bois ce mercredi 8 novembre. C'est un problème récurrent. Le sous-effectif est dénoncé comme chronique par les agents hospitaliers. Conséquence? Des problèmes en chaine. La température monte.

Coagulation des mécontentements


Après une première journée de manifestation, une centaine d'agents  a débrayé à l'appel du syndicat CFDT. Un mouvement d'humeur qui n'est que la cristallisation des mécontentements. La pomme de discorde? une fois de plus, une fois encore, le manque de personnel.
" On est très souvent témoigne une salariée en dessous des effectifs. Le personnel est en souffrance. Et quand il y ades arrêts, ils ne sont pas forcément remplacés. Et c'est compliqué pour nous dit-elle, d'administrer des soins aux résidents quand le personnel vient à manquer " fin de citartion.
durée de la vidéo: 00 min 27
itw Philippe Servoin delégué CFDT ©Fr3CVDL


Un chapelet de revendications


Le manque d'effectifs, la médiocrité du service apporté aux résidents, la rupture de la continuité des soins, l'activité du personnel en surtension. Sans oublier la vétusté des locaux qui ne sont plus adaptés aux pathologies et à la dépendance des résidents. On assiste donc à une cristallisation des mécontentements et à un chapelet de revendications tous azimuts.
Les agents réclament une augmentation de leur pouvoir d'achat, l'amélioration des conditions de travail et le maintien des contractuels. Car tous redoutent qu'avec la fin des contrats aidés, que la situation ne se dégrade encore d'avantage. les propos du Délégué syndical CFDT Philippe Servoin sont explicites.

durée de la vidéo: 00 min 44
ITW Philippe Servoin Délégué CFDT ©F CVDL

Reportage complet :

durée de la vidéo: 01 min 13
Grève très suivie ce mercredi du personnel de l'EPHAD de Neuville-aux-Bois (Loiret) . La cause : le manque de personnel. ©F3CVDL